Annonces
Annonces
» » » » » Marcel A. de Souza : « Il nous faut une force...

Marcel A. de Souza : « Il nous faut une force d’imposition de la paix au Mali »

Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Marcel de Souza a appelé, mercredi à Monrovia (Libéria), à installer « une force d’imposition de la paix » au Mali, estimant qu’il « faut créer la paix avant de la maintenir ».

Marcel de Souza s’exprimait à l’ouverture de la 38ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la CEDEAO (CMS) sur les défis sécuritaires de la région. « Dans ce pays (Mali), nous n’avons pas besoin d’une force de maintien de la paix, mais de celle d’imposition de la paix, car il faut créer la paix avant de la maintenir », a argumenté M. de Souza, cité dans un communiqué rendant compte de la cérémonie.

Le président de la Commission de la CEDEAO a prévenu que « si rien n’est fait au Mali, la situation sécuritaire va exploser et déstabiliser toute la région ouest-africaine ».
M. de Souza a, à cet effet, annoncé la tenue prochaine dans ce pays d’une conférence internationale sur la lutte contre le terrorisme en Afrique de l’Ouest, avec pour but de réfléchir sur la stratégie régionale à même d’imposer la paix au Nord Mali.

Concernant le Niger, il a déclaré que « le pays est confronté à une situation difficile, avec le groupe Boko Haram au Sud, les djihadistes et pro-Azawad à l’Ouest, et à une multiplication des camps de réfugiés à l’Ouest et au Sud du pays ».

Parlant de la promotion de la paix et de la démocratie dans l’espace communautaire, le président de la Commission a énuméré les initiatives de l’organisation régionale en vue de soutenir le Liberia dans le cadre de la tenue de son scrutin présidentiel d’octobre 2017.

Il a également salué les avancées faites par la CEDEAO dans la mise en place des centres maritimes multinationaux de coordination dans les zones E et F, et du Centre régional de la sécurité maritime de l’Afrique de l’Ouest.

Ouvrant les travaux, la ministre des Affaires étrangères du Liberia, et présidente du Conseil des ministres de la CEDEAO, Marjon Kamara, a loué les résultats positifs enregistrés ces dernières années par l’organisation régionale en matière de consolidation de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest.

« De nos jours, notre organisation jouit d’une estime importante pour la position à la fois décisive et déterminante des responsables de la CEDEAO, et également pour l’utilisation stratégique des moyens militaires dans l’intérêt de la paix, de la stabilité et de la sécurité de ses citoyens », a souligné Mme Kamara.

Au cours de cette rencontre qui précède la tenue, le 4 juin à Monrovia, du Sommet des chefs d’Etat, les participants devront examiner un rapport et trois memoranda, et suivre une série de présentations.

Le Conseil de médiation et de sécurité regroupe les ministres en charge de la Défense, de la Sécurité et des Affaires étrangères des Etats membres de la CEDEAO.
APS

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL