Mamadou Lamine Dianté: « Le logement de l’enseignant est un outil pédagogique »

Les syndicats d’enseignants ont rencontré, hier, le Premier ministre Mouhamed Boun Abdallah Dionne. Mais malgré la bonne des protagonistes pour sortir de la crise, le principal point d’achoppement des négociations (indemnités de logement) demeure toujours. Pour le responsable du Grand Cadre, le logement de l’enseignement est un outil pédagogique.

« Sur la question essentielle relative à l’alignement de l’indemnité de logement sur celle des autres agents de même niveau de qualification, il n’y a aucune avancée significative. C’est une question de justice et d’équité. L’enseignant effectue 75% de son travail à la maison, donc s’il y a quelqu’un qui a besoin d’un logement, c’est bien l’enseignant. Le logement de l’enseignant est un outil pédagogique », a fait savoir Mamadou Lamine Dianté dans les colonnes de l’observateur.

4 COMMENTAIRES
  • moulay FALL

    Excellence, les chiffres, pourcentages et autres ratios que vous avez évoqués lors du conseil présidentiel du 21 avril 2015, pour convaincre l’opinion publique du mal fondé de la poursuite de la grève des enseignants constituent en fait, les meilleurs arguments que ces derniers peuvent utiliser pour se radicaliser. Car d'après vous 120milles fonctionnaires coutent à l’État 750milliards de francs cfa, alors que la richesse du pays est de l'ordre de 1500 milliards. Vous en concluez alors que un pour cent de la population se partage ainsi pratiquement cinquante pour cent des richesses de la nation: ce que vous jugez insoutenable voire anormal.
    Seulement vous semblez oublier Excellence que l'effectif des enseignants dans ce corps des fonctionnaires est de 81000 agents qui se partagent une masse salariale d'environ 350 milliards sur les750.
    En éminent scientifique que vous êtes, il vous est facile de constater que 39 milles fonctionnaires non- enseignants se partagent alors plus de la moitié des 750 milliards annoncés. Donc à moins que ceux-là soient plus utiles pour la nation que les dits enseignants, comment expliquer une telle disparité?
    Aussi s'agissant de l'indemnité de logement, quand vos ministres évoque la non soutenabilité de la revendication des enseignants quant à son alignement, du fait de leur nombre; n’y a-il pas possibilité de dépasser ce qui se présente à eux comme une aporie, en octroyant sur tout le domaine national une parcelle à tout sénégalais qui embrasse la fonction enseignante? De la sorte, l'indemnité même de logement pourrait disparaître sauf pour ceux qui exercent à DAKAR où la boulimie foncière des anciens tenants du régime a fini par épuiser les réserves.
    Tout compte fait M le Président de la République il est urgent de se pencher avec plus de volontarisme sur le dossier de l'éducation puisque c'est vous même qui soutenez que les peuples ne peuvent se développer qu'à partir d'un système éducatif performant. Pour finir je voudrai vous faire remarquer que les 120000 agents de l’État dont vous fêtes référence prennent en charge plus de la moitié de population avec le salaire qu'ils perçoivent, puisque nous sommes dans un contexte de familles étendues et de chômage endémique.
    Tout en espérant que cette correspondance serve, je vous prie Excellence de recevoir l'expression de mon profond respect et de mon engagement pour la République.

  • sambemada

    Merci pour cette très belle analyse de la situation Moulaye. Quelle pertinence!

  • M. FALL

    MAKY NE PEUT PAS REGLER CETTE AFFAIRE. INCOMPETENT!

  • khadimos

    Bien dit. Merci

Publiez un commentaire