Mali : La junte démet neuf ambassadeurs de leurs fonctions

Mali : La junte démet neuf ambassadeurs de leurs fonctions

Neuf ambassadeurs et deux conseillers diplomatiques viennent d’être rappelés. Leurs décrets de nomination ont été abrogés par le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, le 5 avril 2024. Il s’agit des ambassadeurs du Mali à Rome, Conakry, Nouakchott, Ottawa, La Havane, Doha, Dakar, Abu Dhabi, Kigali.

Selon Maliweb, au moment où tout le monde s’attendait à la nomination de nouveaux ambassadeurs au niveau des missions diplomatiques, le président de la Transition, le colonel Assimi Goïta a abrogé les décrets de nominations de 9 ambassadeurs et 2 conseillers. Cela par décret n°0223 en date du 5 avril 2024.

D’après la même source, il s’agit de l’inspecteur des douanes, Aly Coulibaly en qualité d’ambassadeur du Mali à Rome, en Italie. Cet ancien directeur général des douanes avait été nommé à ce poste par décret n°005-P-RM du 7 février 2019 par feu Ibrahim Boubacar Kéita. C’est le 23 mai 2019 qu’il a officiellement présenté ses lettres de créance au président de la République italienne puis au président de la Roumanie, au président de la République tchèque, au président de la République de Serbie, au président de Bulgarie. Sans oublier le directeur général du Programme alimentaire mondial, le directeur général de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture et au président du Fonds international de développement agricole.

Nommé par décret 0202-P-RM du 8 mars 2019 en qualité d’ambassadeur du Mali à Conakry, Modibo Traoré, conseiller des affaires étrangères, a été aussi rappelé. Tout comme Mohamed Dibassy, Economiste de son état, en qualité d’Ambassadeur du Mali à Nouakchott, en Mauritanie (Il avait été nommé par décret n°0299 du 17 avril 2019).

Mme Fatima Braoulé Méïté, l’une des filles d’Aminata Dramane Traoré, n’est plus ambassadeur du Mali au Canada et auprès de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) avec résidence à Ottawa. Elle avait été nommée par feu Ibrahim Boubacar Kéita par décret n°0972-P-RM du 19 décembre 2019.

Le décret n°0973 du 19 décembre 2019 de l’inspecteur général de police, Mahamadou Diagouraga en qualité d’ambassadeur du Mali à Cuba, en Haïti, en Jamaïque, au Nicaragua, en République dominicaine, au Guatemala, au San Salvador, au Belize, au Costa Rica, au Panama et en République de Honduras, avec résidence à La Havane, a été également abrogé.

L’administrateur Amadou Dem et l’ancien ministre Mohamed El Moctar ne sont plus ambassadeurs du Mali à Doha (Qatar) et à Dakar (Sénégal) suite à l’abrogation de leurs décrets de nomination par le colonel Assimi Goïta, après seulement 2 ans de service. Ils ont été nommés par décret n°0755-PT-RM du 29 octobre 2021.

Nommé le 29 octobre 2021, Dianguina dit Yaya Doucouré a été rappelé en qualité d’ambassadeur du Mali à Kigali, au Rwanda.

Nommé par décret n°0916 du président de la Transition du 21 décembre 2021 au poste d’ambassadeur du Mali à Abu Dhabi, Mamary Camara n’a pas été apparemment à la hauteur pour remplacer Boukary Sidibé dit Kolon. La coopération entre Bamako et Abu Dhabi était devenue inexistante depuis sa prise de fonction. Alors que les deux pays avaient de très bons rapports en termes de coopération bilatérale.

Les deux conseillers relevés ont pour noms : Youssouf Dramane Koné en qualité de 1er conseiller à l’ambassade du Mali à Moscou et Mme Nientao Simone Loiseau Tah Philipe, traductrice-interprète, en qualité de chargé de mission du département des Affaires étrangères et de la Coopération internationale. Elle avait été nommée au cabinet par décret n°0557-PT-RM du 27 août 2021.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire