Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Mali : Investiture du colonel Assimi Goïta ce jour

Le Mali sera sous les feux de la rampe ce lundi. Et pour cause. Confirmé à la tête du pays par la Cour constitutionnelle, après avoir exigé et obtenu la démission du Président de la transition, Bah N’Daw, et de son Premier ministre, Moctar Ouane, le colonel Assimi Goïta prête serment ce lundi.

Le nouveau Président de la transition au Mali, le colonel Assimi Goïta, sera officiellement investi ce lundi. C’est le Centre international de Bamako qui servira de cadre à cette cérémonie qui doit commencer à partir de 10 heures GMT et heure locale. Moment très attendu aussi bien par les Maliens que par les chancelleries étrangères, ce sera pour le colonel Assimi Goïta l’occasion « de rassurer et de solennellement prendre des engagements clairs sur le déroulement des huit mois restants de la transition », a confié à TV5 Monde une source diplomatique anonyme. La même source précise que les ambassades occidentales seront représentées à cette cérémonie « généralement au niveau collaborateur ». Ce niveau de représentation qui n’est « ni un boycott ni une sanction » veut tout simplement dire, dans le jargon diplomatique : « Nous ne sommes toujours pas rassurés, nous attendons de voir la suite ». En revanche, le remplaçant de Mahamat Saleh Annadif à la tête de la MINUSMA, El-Ghassim Wane, est bien attendu à la cérémonie de ce jour.

La population malienne, qui paraît acquise à la cause des militaires, attend beaucoup de ces derniers. « Nous voulons que le Premier ministre et le Président s’entendent bien pour le bonheur et l’intérêt supérieur de la nation. Ça veut dire qu’il ne faut pas qu’il soit au pouvoir pour leurs propres intérêts ou pour leurs proches. Tout ce qu’ils cherchent à faire, c’est sauver le Mali », a confié un habitant de Bamako à RFI. Même son de cloche chez un autre Bamakois qui lâche : « Je veux que les militaires gardent le pouvoir pour bien finir la transition ».

Finir la transition ! Mais dans quel délai ?

Cette question préoccupe plus d’un Malien et encore plus les chancelleries étrangères. Là-dessus, le discours du colonel Assimi Goïta est très attendu. S’engagera-t-il à respecter le calendrier électoral initialement communiqué qui prévoyait les élections générales pour les mois de février et mars prochains ? Vendredi dernier, Choguel Kokalla Maïga, déjà dans la peau de Premier ministre, en attendant sa nomination officielle, a déclaré : « Nous respecterons nos engagements internationaux qui ne sont pas contraires aux intérêts fondamentaux du peuple malien ». Une façon pour le président du comité stratégique du M5 de rassurer les différents partenaires du Mali.

En tout cas, la parole d’Assimi Goïta est très attendue ce jour pour fixer les uns et les autres sur les réelles intentions du groupe de colonels qu’il dirige et qui, en l’espace de neuf mois, a perpétré deux putschs au Mali.

0 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:52 - 22/06/2021

    Vote Lébou : Mbaye Sène s’en prend au Grand Serigne de Dakar (Vidéo)

    Whatsapp
    13:30 - 22/06/2021

    Oustaz Makhtar Sarr : “Nervis Bunu fi ray safara nga jëm” (vidéo)

    Whatsapp
    13:21 - 22/06/2021

    Décès récent de ses parents : Aida Samb toujours affectée

    Whatsapp
    13:04 - 22/06/2021

    Serigne Assane Kane: “Aucun intérêt à se quereller pour la paternité du Mouvement du 23 juin…”

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp