Made in Sénégal : « Sonko ak Président Diomaye Faye liniouy sol yeup fi lagn ko… » (Senego-TV)

Made in Sénégal : « Sonko ak Président Diomaye Faye liniouy sol yeup fi lagn ko… » (Senego-TV)

La promotion du Made in Sénégal, c’est le souhait de Simon. Lors d’un entretien avec Senego, le rappeur est revenu sur le nouveau concept « Solo fi ».

Une manière d’inciter les Sénégalais à s’habiller local.

Senego-TV :  

6 COMMENTAIRES
  • Amzo

    Les fils et tissus ne viennent pas du Sénégal

  • Jean

    Ousmane Sonko de nouveau dans la tourmente
    11 juin 2024

    Ousmane Sonko
    Le premier ministre sénégalais, Ousmane Sonko, poursuit sa fuite en avant. Faisant la Une des médias depuis plusieurs jours suite à des révélations compromettantes publiées par « Afriqueconfidentielle » et largement reprises par la presse sénégalaise, l’homme politique a choisi le déni comme ligne de défense.

    Devant une foule de ses partisans, dimanche au Grand théâtre de Dakar, M. Sonko s’en est pris aux journalistes qui l’ont critiqué mais sans pour autant démentir les informations qu’ils ont rapporté. Une démarche bien connue et déjà pratiquée à plusieurs reprises dans le passé par l’actuel premier ministre. En effet, il est toujours plus facile de s’attaquer aux journalistes qu’à l’information elle-même.

    Pourtant, les informations révélées par « Afriqueconfidentielle » sont vérifiées, recoupées et sourcées. Pour les démentir, le premier ministre n’avait qu’à nier l’existence des documents désormais vus et connus de tous. La lettre confidentielle numéro 0431/MFA du 16 Mai 2024 intitulée : «évaluation des accords de coopération militaire avec la France, les États-Unis, le Canada et la Grande Bretagne », signée de sa main n’est plus un document secret.

    Aujourd’hui, et au lieu de s’attaquer à la presse et aux journalistes, M. Sonko pourrait bien prendre la parole pour répondre à deux questions simples et directes :
    A-t-il oui ou non écrit la lettre en question et a-t-il oui ou non demandé au Ministre des Forces Armées, à l’États Major Général des Armées et à la Division coopération de lui proposer «avant la fin du mois de mai 2024 » une proposition de révision de ces accords militaires avec les quatre pays cités ?

    En attendant des réponses claires à des questions claires, le régime en place connait désormais le poids de la presse dans une démocratie. Les révélations d’Afriqueconfidentielle, et les publications qui ont suivi dans la presse nationale sénégalaise ne sont pas passées inaperçues. Créant un malaise au plus haut sommet de l’Etat, ces révélations interviennent dans un moment crucial qui est l’entame d’une tournée africaine du chef de la diplomatie Russe. Faisant escale en Guinée, Serguei Lavrov n’est pas passé par Dakar. Les révélations de «Afrique confidentielle » sont-elles à l’origine de la suspension de sa visite ?

    Par ailleurs, nous avons appris la présence à Bamako, depuis le dimanche 31 mars 2024, de Vladimir Aleksiev, fondateur de la société militaire privée REBUT. Cette dernière est pressentie pour remplacer la société de Prigojin défunt patron de Wagner. Aleksiev serait aussi un ancien membre du GRU russe. Des sources de renseignement généralement crédibles ont affirmé qu’Aleksiev a été reçu à Dakar, vers la fin du mois de mars 2024, par le premier Ministre Ousmane Sonko lui-même.

    Accordant une importance particulière à ce dossier, AC compte bien livrer à ses lecteurs de nouvelles vérités sur le montage financier des 450 milliards de l’EUROBOND que le premier Ministre tente également d’étouffer.

    • Saer

      Yawe nopaloule

  • Thiaps

    Noun Yaga neniou solou made in Sénégal avant gni kou nek AK Lila nex li dou information

  • Cheikh Tourè

    Ça tout le monde le fait. Ils l ont appris de leurs aînés. Exceptionnellement les gens peuvent acheter des chaussures marocaines. Cette révélation n a aucun sens

  • Vigilance

    Pourquoi le Sénégalais aime tromper ses semblables.
    On veut nous faire croire que Sonko et Diomaye sont habillés Sénégalais si on parle d’accoutrement.
    Faux et faux.
    Rien de leur accoutrement n’est Sénégalais.
    1- Les tissus ne sont pas fabriqués au Sénégal. Ils sont importés.
    – Les fils pour coudre sont aussi importés.
    Les machines ayant servi à la couture, elles sont toutes importées.
    Même les slips que portent ces Messieurs, je dis bien les slips sont importés.
    Donc quelle est la différence au niveau importation entre les costumes cravates qu’on dit TOUBAB et ces habits appelés Yere Wolof ?
    Même les aiguilles sont importées.
    Et pourquoi on veut parler de Yere Wolof alors que les autres pays Africains font comme nous en matière d’habillement ?

Publiez un commentaire