Macky Sall invite les enseignants à lever le mot d’ordre de grève…

Le Conseil présidentiel sur le pacte de stabilité ce mardi, a été mis à profit par le président de la République pour lancer un appel aux enseignants du Sénégal en grève, depuis quelques mois.

« J’invite encore une fois les enseignants à travailler avec le Gouvernement sur les conditions de lever le mot d’ordre de grève et d’étudier avec nous la possibilité de donner la chance à tous les enfants de ce pays », lance Macky Sall aux enseignants sur la Rfm.

« Parce qu’en réalité, soutient-il, tous ceux qui ont des moyens, leurs enfants ne sont pas à l’école publique. Est-ce que nous avons le droit de sacrifier les enfants dont les parents ne vont pas avoir les moyens de les envoyer au secteur privé ou à l’étranger? »

7 COMMENTAIRES
  • mendes

    Monsieur le Président attention á ce dossier enseignant. Consultez vos agent en éducatiin et visitez les conditions dans lesquelles vos enseignants travaillent par rappirt á ceux des autres pays de la sous region. Ces gens qui vous ont formé méritent plus que ce tratement. Par bon sens min cher Président comme ils ne réclament que leur du, pitié honneur Président.

  • Fall Babacar

    je vous demande d'honorer les indemnités de logement et les IRD parce que nous travaillons durement car nous méritons ce que nous réclamons.

  • tumuranké

    Vous avez la possibilité de faire autre chose ,personne ne vous oblige à rester.
    On est plus de 14 millions de sénégalais et 120 000 fonctionnaires consomme plus de 40 % du budget national.
    Mieux vous les enseignants ,vous restez plus de 3 mois de vacances sans compter toutes ces fêtes avec tous vos avantages.
    L'Etat ne peut plus .

  • tumuranké

    120 000 fonctionnaires consomment plus de 40% du budget de ce pays. C'est énorme.

  • tumuranké

    Je suggère d'inclure les militaires dans l'enseignement. Des écoles dans tous les camps .C'est urgent pour sauver ce pays.Mandela disait que"l'éducation est l'arme la plus puissante pour changer la monde" . Des responsables conscients . En sus l'état doit interdire le cumul de fonction dans l'enseignement. Ils perçoivent leur salaire de fonction publique tout en travaillant dans l'enseigement dit privé. Des vrais "boudioumanes "ces gens là

  • tumuranké

    le monde

  • BASSIROU

    monsier le president le senegal est rempli d'intellectuels remplassez ceux qui ne veulent pas travailler

Publiez un commentaire