Macky Sall acceptera-t-il la décision du Conseil constitutionnel ? Découvrez sa réponse

La campagne électorale pour les élections présidentielles au Sénégal est actuellement suspendue. Cette suspension découle initialement de la décision du Président de la République, Macky Sall, d’abroger le décret convoquant le corps électoral pour l’organisation des élections présidentielles. Cette démarche a été suivie par une décision de l’Assemblée nationale qui a voté un projet de loi visant à reporter les élections présidentielles au 15 décembre 2024, au lieu de la date initialement prévue du 25 février 2024, conformément à la Constitution sénégalaise.

Cette modification du calendrier électoral a conduit à des contestations juridiques. Deux groupes de députés ont chacun déposé un recours auprès du Conseil constitutionnel, cherchant à faire déclarer inconstitutionnelle la loi votée par l’Assemblée nationale. Leur argument repose sur le principe que la Constitution du Sénégal prime sur les lois votées à l’Assemblée nationale, attribuant ainsi au Conseil constitutionnel le dernier mot sur cette question.

Dans ce contexte tendu, le Président Macky Sall a accordé une interview à l’Associated Press, durant laquelle il a été interrogé par la journaliste Sam Mednik sur la possibilité que le Conseil constitutionnel rejette le report des élections. Face à cette question, le Président Sall a adopté une position d’attente, indiquant qu’il était « Il est trop tôt pour moi d’envisager cette perspective… Lorsque la décision sera prise, je pourrai dire ce que je ferai », a-t-il déclaré.

L’analyse du Centre africain d’études stratégiques souligne que les tentatives du parlement de modifier la législation enfreignent certaines clauses de la constitution actuelle, notamment celles permettant au Conseil constitutionnel de reprogrammer le vote dans des circonstances spécifiques, telles que « la mort, l’incapacité permanente ou le retrait » de candidats. Plus tôt dans la semaine, plus d’une douzaine de candidats de l’opposition ont déposé un recours auprès de la Cour suprême pour contester le décret présidentiel.

Le Conseil constitutionnel devrait rendre sa décision dans environ une semaine, concernant la conformité du report des élections avec la conclusion du parlement.

9 COMMENTAIRES
  • Khhg

    Pourkoi une semaine ,Macky Sall n’a pas le droit de reporte’ les élections il a peur de perdre le pouvoir c’est sa la réalité c’est pourquoi il utilise le Karim comme pretese,il veut faire 3 eme Mandat ,mais peine perdu on ne va pas accepter sa

  • Mbacke

    *Tout à fait !!!*
    *Les gens sont dégoûtés de voir des politiciens malhonnêtes et manipulateurs se cacher derrière un peuple ignorant pour essayer de créer le chaos dans ce pays.*
    *Comment peut on expliquer un tel comportement à la suite du décret de report des élections présidentielles qui est en fait la satisfaction des doléances réclamées urbi et orbi par ces opposants aux antipodes du patriotisme.*
    *Ils ne sont mus que par leur interêt personnel et de leurs mentors qui les financent.*
    *Dommage que beaucoup de jeunes ne reflechisset pas assez pour démasquer ces manipulateurs qui les utilisent dangereusement.*

  • Une Mere

    Sonko doussa morome te mouno si mome darra. Bayil domou diambour bi te deme. Senegalais yi nioye tane kou lene nekh niou fall ko. Sou lene nekhe niou fal islamiste wala athe. Momo rewe mi.

  • Diop dollars

    Sarab ndeye macky sall

  • Laiton

    Kène bougoul sonko nékk moromame.Ndakeu daye dem sweet beauty di thiakhane

  • Digoly

    à ces insultuers où son les politiciens qui vous ont fait sortir hier personne n’a pointé son nez dehors et ils vous utilisent pour leur intérêt personnel le Sénégal ne les intéresse pas soyez réfléchis

  • TruthHurts

    Je vous que seule la mort fera partir Macky. Il faut tuer cet imbécile et en finir pour de bon. Une seule personne ne peut pas tenir en otage 18 millions de personnes!

  • Ndione Gerard

    Plus il accumulé des décisions impopulaires, plus les chances de son candidat fondent comme du beurre au soleil. Les sénégalais ont toujours été du côté de ceux qui sont persécutés .Macky en sait quelque hose quand il traversait le désert

  • NDOUR

    Vraiment je regrette d’avoir aimé M Sall je commence à me rendre compte qu’il protège et couvre les gens malhonnêtes ! Le Sénégal se perd c’est honteux

Publiez un commentaire