Lynchage médiatique contre Gana : Maï Mbacké Djamil scandalisée par « cette hypocrisie sanglante de la plus part des médias et personnages publiques français »
PUBLICITÉ

Lynchage médiatique contre Gana : Maï Mbacké Djamil scandalisée par « cette hypocrisie sanglante de la plus part des médias et personnages publiques français »

« Au cas où vous l’aurez oublié, l’esclavage, nous avons ‘cassé sa gueule’ il y’a bien longtemps ! » Un coup de gueule de Sokhna Maï Mbacké Djamil sur le lynchage médiatique sur Gana pour avoir refusé de porter le maillot arc-en-ciel. Elle dénonce cette « hypocrisie sanglante de la plus part des médias et personnages publiques français« .

Texte in extenso :

Au nom du droit au blasphème et de la liberté d’expression, les millions de musulmans de france endurent silencieusement et quotidiennement, des insultes et offenses qui les heurtent, les vexent et les choquent au plus profond de leurs chaires et âmes.

Au nom de la liberté de conscience et de la liberté de réserve, Idrissa Gana Gueye n’aurait pas le droit de manifester une position neutre sur un sujet déterminé ?

Il n’aurait pas le droit pour des raisons légitimes, de refuser de porter un maillot qui soutient une idéologie à la quelle il ne s’identifie pas?

Cette hypocrisie sanglante de la plus part des médias et personnages publiques français me scandalise et me tétanise !

Nous ne sommes plus dans une logique de liberté d’expression mais plutôt d’obligation d’expression!

VOULOIR OBLIGER UN HOMME LIBRE À PRENDRE UNE POSITION OU UNE DÉCISION QUI NE CORREPOND PAS À SA « VONLONTÉ» PROPRE N’EST RIEN AUTRE QU’UNE TENTATION D’ASSUJETISSEMENT DE SA LIBERTÉ.

Et ça, rassurez-vous, ça n’arrivera jamais!

Au cas où vous l’aurez oublié, l’esclavage, nous avons « cassé sa gueule » il y’a bien longtemps !

PUBLICITÉ

3 commentaire

  1. assalamou

    Bien dit si bien dit même 👍🏾.

    1. AMAR

      très juste ce que tu as sokhena mai.ou est la liberté d expression.

  2. Back

    Très bien dit Madame ! Voilà les vrais terroristes doublés d’hypocrites.