Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Lutte contre les inondations : La Banque mondiale appuie le Sénégal avec 83 milliards F CFA !

Le Conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé vendredi dernier un financement de 155 millions de dollars soit 83 milliards de FCFA. Un montant destiné à aider le Sénégal à réduire les risques d’inondation dans les zones périurbaines de Dakar et à améliorer la capacité de planification et de gestion intégrées des risques d’inondation urbaine pour certaines villes de le pays.

Le Sénégal est un pays très vulnérable aux inondations et aux sécheresses, ainsi qu’à l’érosion côtière et à la dégradation des terres, qui peuvent compromettre les gains de développement et les moyens de subsistance, affecter la productivité et menacer la stabilité sociale.

« Le gouvernement du Sénégal se félicite de l’approbation du Projet 2 de gestion des eaux pluviales et d’adaptation au changement climatique (PROGEP 2) par notre principal partenaire, la Banque mondiale. Cet appui renforcera les efforts du Sénégal dans la lutte contre les inondations dans la zone de Keur Massar et d’autres régions du pays. Ce projet impactera plus de 120 000 personnes et permettra le développement de la zone concernée », a déclaré Oumar Guèye, ministère de l’Aménagement du territoire et de l’Aménagement du territoire .

Le pays a été fortement touché par les inondations urbaines en 2010, 2012 et plus récemment en 2020 en raison de l’urbanisation rapide et de l’extension de la ville dans les zones périurbaines avec des systèmes de gestion des eaux pluviales insuffisants, provoquant l’inondation des routes et des propriétés.

« Nous sommes très confiants que les résultats attendus de ce nouveau projet seront atteints compte tenu de la base solide du PROGEP 1 dans lequel près de 1,3 million de personnes ont bénéficié de la protection contre les inondations dans les zones périurbaines de Dakar. Il est important de souligner que les risques et les impacts des inondations ont été exacerbés par l’urbanisation rapide, l’obstruction du drainage et l’élévation du niveau des eaux souterraines. À cet égard, nous sommes ravis de l’opportunité de travailler avec le gouvernement et toutes les autres parties prenantes pour améliorer la gestion intégrée des risques d’inondation », a déclaré Nathan Belete, directeur de pays de la Banque mondiale pour le Sénégal.

Pour ce projet de 5 ans (2021-2026), un mécanisme de règlement des griefs robuste sera créé pour permettre aux communautés et aux individus qui pensent être lésés par le PROGEP2 de soumettre des plaintes qui seront examinées rapidement afin de traiter les problèmes liés au projet.

Source : worldbank.org

0 Whatsapp
Annonces
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    19:52 - 19/09/2021

    Macky à Touba : “C’est un chef de parti mobilisé pour les élections locales”, (selon Abdoul Mbaye)

    Whatsapp
    19:38 - 19/09/2021

    Cagliari: Regardez le 1er but de Keita Baldé avec son nouveau club

    Whatsapp
    19:29 - 19/09/2021

    Ligue des champions – Caf: Teungueth FC éliminé par l’ASEC Mimosas

    Whatsapp
    18:55 - 19/09/2021

    Malem Thieurigne : Un homme d’une soixantaine d’années retrouvé mort dans la forêt

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp