BRVM-10 183,66 0,36 BRVM-C 190,77 0,04 Dernière mise à jour : Vendredi, 5 octobre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,44

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
L'horoscope du jour Horoscope du jour En ce moment à Dakar 30° partly-cloudy-day
Annonces

Lutte contre la drogue : Incinération de plus de quatre tonnes de cannabis

incinération, Lutte contre la drogue, quatre tonnes de cannabis

4.538 kilogrammes de chanvre indien, 77,3 grammes de cocaïne, 83 grammes d’héroïne et 87,8 grammes de haschich ont été incinérés, hier, aux Mamelles par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Aly Ngouille Ndiaye a saisi l’occasion pour appeler à un  travail de sensibilisation des jeunes sur les effets de la consommation de drogue.

Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Aly Ngouille Ndiaye, a procédé, hier, aux Mamelles, à l’incinération de 4,5 tonnes de chanvre indien et de 300 grammes de drogue dure. Toutes ces saisies ont été effectuées au cours de l’année 2017 par les différents services compétents de l’Etat. Au cours de la même année, rapporte un document remis à la presse, la direction de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (Ocrtis) et les autres services de la Police nationale ont saisi 1.960,998 kg de chanvre indien, 27,3 g de cocaïne, 83 g d’héroïne et 87,8 g de haschich.

Les Douanes sénégalaises ont saisi 1.842 kg de chanvre indien et la Gendarmerie nationale 736 kg de chanvre indien et 50 g de cocaïne. Au total, l’ensemble des saisies effectuées par tous ces services est évalué à 4.538 kg de chanvre indien, 77,3 g de cocaïne, 83 g d’héroïne et 87,8 g de haschich. Cette quantité a été réduite en cendres par le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique. Aly Ngouille Ndiaye s’est félicité de cette traditionnelle séance d’incinération de drogues. Aussi, a-t-il indiqué que cet acte est important pour le symbole car il montre que « toute la drogue qui est saisie est incinérée quelque part ». Ces importantes saisies de drogue, a-t-il rappelé, sont la preuve que « beaucoup d’efforts ont été faits dans la lutte contre la drogue ».

Selon lui, tous les jours, les postes de gendarmerie et de police procèdent à des saisies. La saisie est la dernière étape car il y a tout un travail qui a été fait, c’est-à-dire le renseignement pour avoir toutes les informations avant que les gens ne viennent et que les services compétents puissent les cueillir à leur arrivée. Même s’il reste satisfait du travail effectué, il demande de renforcer cette lutte car « les effets de la drogue sur l’être humain et sur la jeunesse sont néfastes ». La cible jeune est plus exposée dans l’utilisation de ces produits. C’est pourquoi, Aly Ngouille Ndiaye a prôné tout un travail de sensibilisation auprès de ces jeunes pour leur montrer les dangers qu’ils courent en consommant ces drogues.

Selon le ministre, la lutte ne doit pas seulement miser sur « la répression ». Aussi, faut-il tout un travail de conscientisation pour que  les populations ne pensent même pas à consommer cette drogue. « C’est dans l’information et l’éducation que la jeunesse arrive à comprendre les effets néfastes de la drogue. Si ce travail est fait, peut-être que nous n’aurons pas beaucoup de fumeurs ni de vendeurs parce que ces derniers ne verront pas de consommateurs », a-t-il ajouté. Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique a appelé les leaders d’opinion, les familles et les religieux à s’engager dans la lutte contre les drogues. (Soleil)

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *