PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
ldc afrikque - Ligue des champions africaine : la finale polémique ne sera plus rejouée

Ligue des champions africaine : la finale polémique ne sera plus rejouée

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a annulé ce mercredi 31 juillet la décision de la Confédération africaine de football (CAF), par le biais de son Comité exécutif, de faire rejouer la finale retour de la Ligue des champions africaine entre l’Espérance de Tunis et le Wydad Casablanca.

Deux mois après le fiasco de la finale de la Ligue des champions africaine entre l’ES Tunis et le Wydad Casablanca, le flou est toujours intégral. Attendue avec impatience en Tunisie et au Maroc, la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) est finalement tombée, mais sans qu’elle ne vienne entériner définitivement un scénario parmi d’autres. Dans un communiqué publié mercredi en début d’après-midi, le TAS a invalidé la décision du comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) d’ordonner aux deux clubs de rejouer la finale sur terrain neutre.

« Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a rendu une décision partielle dans le cadre de la procédure d’arbitrage entre le Wydad Athletic Club (« WAC », Maroc) et l’Espérance Sportive de Tunis (« EST », Tunisie) concernant la décision rendue le 5 juin 2019 par le Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) ordonnant aux deux clubs de rejouer sur terrain neutre le match retour de la finale de la Ligue des champions de la CAF 2018/2019 (« la décision attaquée ») », peut-on lire sur le communiqué du TAS.

Le comité exécutif de la CAF n’était pas « compétent » pour prendre cette décision, estime le TAS. Il « appartient désormais aux organes compétents de la CAF » d’examiner les incidents survenus lors de la finale polémique disputée le 31 mai au Maroc et de « décider si le match retour de la Ligue des Champions CAF 2018/19 doit être rejoué ou non », précise le tribunal.

Match interrompu pendant 90 minutes

Le match retour avait été interrompu pendant une heure et demie à la suite d’une immense confusion liée à une panne de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR). Furieux, les joueurs de Wydad Casablanca avaient alors décidé de quitter la pelouse, avant d’assister à des débordements.

Le match aller avait été aussi marqué par le confusion, avec un fort sentiment d’injustice pour le le club de Casablanca. L’arbitre de la rencontre Gehad Grisha avait d’ailleurs été suspendu six mois par la CAF pour « performance faible ». Mais à l’issue de cette interruption du match retour, le score à l’avantage de l’Espérance de Tunis avait été confirmé, offrant la victoire en finale de Ligue des champions africaine.

Africaine La Finale Polémique
Annonces

Publier un commentaire