« Liens politiques avec Karim Wade : Quand Boubacar Camara tombe le masque… » (Par Thierno Diop)

Dans un passage de ses mémoires, le très discret président Abdou Diouf nous apprend qu’un médiateur ne doit jamais sortir de l’ombre.

Malheureusement, depuis la jonction entre Yewwi et Wallu ça claque fort pour vendre l’image des intermédiaires, qui prennent date dans l’espoir de contrôler le butin d’une éventuelle victoire aux législatives.

A notre grande surprise, un certain Boubacar Camara est présenté comme celui qui a facilité les choses. Suprême paradoxe ! L’ancien directeur général des Douanes, en des propos reproduits dans ces colonnes il n’y a guère longtemps, soupçonnait Khalifa Sall de rouler pour Macky, en direction de la présidentielle de 2024. Ainsi, par une de ses pirouettes spectaculaires dont seule la politique a le secret, les deux Grand-Yoffois vont se retrouver dans la même coalition !

Dans le même créneau de révélations, Sadikh Top de Pastef, dans un entretien avec Seneweb lundi, met en avant les liens entre Boubacar Camara et Karim Wade, en parant de vertus le leader de Jengu.
Invité sur Tfm le 31 décembre 2021, M. Camara, longtemps décrit comme le « plan B » de Karim Wade avant la présidentielle de 2019, écartait tout « lien politique » avec Wade-fils.

Pourtant, ce fut lui qui, dans un contexte aussi politiquement chargé que l’immédiat post-23 juin 2011, était invité à Walf Tv, à l’émission « Diné ak Diamono » où se tenait le procès « médiatique » de l’ancien leader de la Génération du Concret.

Sadikh Top nous révèle aussi le rôle décisif joué par Abdoulaye Niane de Jotna pour rendre possible l’alliance. Donc, Jotna et Pastef se retrouvent, après le clash révélé dans ces colonnes, en son temps.

Abdoulaye Niane, pour la fiche de présentation, était ce camarade de promotion de Sonko à l’ENA. En vrai métronome, il connectait le leader de Pastef à des cercles établis à Touba, avant de démissionner avec fracas.

On ne faisait que rappeler, parce que dans ce pays certains présument beaucoup sur « l’anti-système » qu’il faille interroger leur niveau de connectivité avec le système qu’ils se proposent de démonter !

Par Thierno Diop, journaliste

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire