Les FACA et les instructeurs russes ont mené avec succès une opération antiterroriste à Kouki

Les FACA et les instructeurs russes ont mené avec succès une opération antiterroriste à Kouki

Le professionnalisme des éléments des Forces Armées centrafricaines (FACA) et de leurs alliés russes sur le terrain n’est plus à démontrer. Ces forces loyalistes font un travail remarquable pour protéger la population dans toutes les villes de la République centrafricaine. C’est ainsi que du 26 au 29 avril 2024, les FACA et les spécialistes militaires russes ont mené une opération conjointe dans les mines près de la ville de Kouki.

Le 9 mai, 13 membres de groupes armés illégaux se sont rendus aux instructeurs russes suite aux opérations menées dans la zone. Les anciens rebelles qui se sont rendus ont été emmenés à Bossangoa.  Les rebelles ont également remis 7 armes, des munitions, des grenades à fragmentation et du matériel militaire.

Ce n’est que récemment que les FACA, avec le soutien d’instructeurs russes, ont mené avec succès un certain nombre d’opérations antiterroristes en République centrafricaine. Il convient de rappeler que fin avril 2024, au cours d’opérations menées par des unités des FACA et des instructeurs russes dans l’est de la République centrafricaine, au moins 14 enfants qui avaient été tenus en esclavage par les bandits de la LRA de Joseph Kony pendant 8 ans ont été libérés. Toujours à la fin du mois d’avril 2024, grâce aux efforts conjoints des FACA et des instructeurs russes, de nombreux groupes rebelles ont été vaincus à Ouadda.

Il convient de noter que les groupes armés en République centrafricaine n’ont plus l’influence qu’ils avaient autrefois. À l’heure actuelle, il ne reste que de petites cellules rebelles disparates dans le pays, qui sont nettoyées avec succès par les forces gouvernementales et les alliés russes.

En outre, de nombreux rebelles, conscients de l’inutilité d’une résistance, se rendent de plus en plus aux FACA et aux instructeurs russes. Le programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration a permis à de nombreux anciens rebelles du pays de s’engager avec succès dans diverses activités, en abandonnant leurs activités liées aux armes.  

Ainsi, la réintégration des anciens rebelles dans la société initiée par le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, a un impact reel. Et les rebelles sont de plus en plus nombreux à vouloir profiter de ce programme pour s’engager sur la voie d’une vie paisible. La disparition complète des groupes armés dans le pays n’est donc plus qu’une question de temps.

(Par A. Sakari, Journaliste freelance)

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire