Annonces
Publicité
» » » Les ex-travailleurs du Conseil Régional en...

Les ex-travailleurs du Conseil Régional en grève de faim illimitée

  • Abdoul Aziz Abdoul Aziz

Depuis hier mercredi, les ex-travailleurs du Conseil régional de Dakar ont entamé une grève de la faim illimitée. Ils exigent le paiement de leurs deux mois d’arriéré de salaire et leur redéploiement dans les nouvelles communes.

Ils sont une cinquantaine d’ex-travailleurs du Conseil Régional de Dakar à entamer depuis hier la phase ultime de leur mouvement d’humeur : la grève de faim. « C’est ce qui nous reste comme arme », a affirmé Moustapha Konté, porte-parole des ex-travailleurs du Conseil régional.

« Nous avons rencontré toutes les personnes susceptibles de régler notre problème en vain. C’est ainsi que nous avions menacé d’aller rencontrer le président de la République sur le perron de la Grande Mosquée, le jour de la Korité. L’imam ratib dudit lieu de culte nous a rencontrés pour nous supplier de ne pas mettre notre menace à exécution ; il va, lui-même, plaider notre cause auprès du chef de l’Etat. Mais à notre grande surprise, il n’a même pas évoqué notre problème dans son sermon le jour de la Korité. Il nous a loyalement ignorés », s’indigne dans les colonnes du site Ferloo, avant d’ajouter : « on nous dit que celui qui se donne la mort ira en Enfer. Mais c’est Dieu Seul qui sait qui ira en Enfer ». « En tout cas, nous, on nous a contraints à aller en grève de faim. Donc on nous a causés du tort. Dieu est Le Seul Juge », argue Moustapha Konté pour expliquer la légalité de leur mouvement de grève de la faim.
« Je sais que nous sommes vomis par les gens du pouvoir pour avoir fait le tour du Sénégal pour déclarer aux populations que l’Acte III de la Décentralisation n’est pas une bonne politique de décentralisation pour notre pays », fait-il savoir, une façon d’analyser l’attitude des tenants du pouvoir.

Par ailleurs, les femmes ex travailleuses du Conseil régional comptent rencontrer la Première Dame du Sénégal et invitent les organisations féministes à s’impliquer dans leur combat.

SenePolitic

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL