Annonces
Publicité
» » » Les étudiants de l’Université Assane Seck de...

Les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor mettent fin à leur grève

  • Aliou FAMA Aliou FAMA

Les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (sud) ont déclaré mercredi lever leur mot d’ordre de grève illimitée. « Nous appelons tous les étudiants à revenir au campus. Nous avons levé le mot d’ordre de grève illimitée. Nous allons organiser une assemblé générale samedi, pour déterminer la suite de notre mouvement », a dit Ousmane Bâ, l’un des délégués des étudiants, dans un entretien téléphonique avec l’APS.

Ils étaient en grève depuis mars dernier. Dimanche, les délégués des étudiants ont eu un entretien avec le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Mary Teuw Niane. Ce dernier a pris des « engagements fermes » en vue de la satisfaction des doléances des étudiants, selon Ousmane Bâ, étudiant à l’Unité de formation et de recherche (UFR) en arts, lettres et sciences humaines de l’Université Assane Seck.

En ce qui concerne l’ »autonomie des œuvres sociales » (restauration, hébergement des étudiants, etc.), deux réunions sont prévues en juin prochain pour en étudier « les questions techniques et financières », a indiqué M. Bâ. Deux commissions chargées de ce volet doivent faire parvenir deux rapports aux autorités, « vers la fin du mois de juin », selon lui. Un atelier sera ensuite organisé du 11 au 13 juillet pour valider les rapports sur l’ »autonomie des œuvres sociales » offertes aux étudiants, a-t-il ajouté.

C’est à partir de janvier 2016 que cette « autonomie » va entrer en vigueur à l’Université Assane Seck, a précisé Ousmane Bâ. Une partie des infrastructures actuellement en construction – dont les étudiants réclament la mise en service – sera opérationnelle dès lundi, a-t-il indiqué. Le reste des infrastructures en question sera mis en service en septembre prochain, selon M. Bâ.

Les équipements des infrastructures à livrer début juin sont en cours d’installation, a-t-il dit lors de l’entretien téléphonique. Concernant l’accès à Internet, une équipe de l’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche est actuellement à Ziguinchor pour « trouver une solution », a-t-il assuré. Les étudiants réclamaient « l’autonomie des œuvres sociales » de l’Université Assane Seck, « la finition » des travaux en cours dans leur établissement, des bourses, de meilleures conditions de restauration et d’accès à Internet.

Cet établissement d’enseignement supérieur va organiser une seule session d’examen cette année, ce qu’il reste de l’année académique ne permettant pas la tenue de deux sessions, selon son recteur Courfia Kéba Diawara.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces