Les dix Compagnons du Prophète Mohamed promis au Paradis

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a promis le Paradis à dix de ces Compagnons (qu’Allah les agrée). Nous allons citer les dix Compagnons concernés (qu’Allah les agrée) avant d’exposer certains faits relatifs à leur biographie incha Allah.

« Les meilleurs des humains après les Prophètes »
Cheikh ibn Taymiyya (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit au sujet de ces Compagnons (qu’Allah les agrée) : « Quiconque lira leurs biographies avec compréhension et perspicacité, et connaîtra la récompense que Dieu leur accordera, réalisera certainement qu’ils sont les meilleurs des humains après les Prophètes. Il n’y a jamais eu personne comme eux et il n’y en aura jamais. » Macha Allah ! Ce commentaire reflète l’importance de ces Compagnons (qu’Allah les agrée). Il est de notre devoir de les connaître. Ainsi, voici un extrait de leur biographie respective.

Abu Bakr As-Siddiq (qu’Allah l’agrée) fut le premier homme à se convertir à l’Islam. Il fut le fidèle compagnon du Prophète (‘alayhi salat wa salam), le suivant dans toutes ses conquêtes et l’épaulant à chaque bataille. Il fut le premier calife de l’Islam.

‘Umar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée) était connu pour sa justice et sa droiture. Il était doté d’un grand savoir. C’est lui qui a ordonné de regrouper la Parole d’Allah dans un seul volume. Il craignait tellement Son Seigneur qu’à force de pleurer, on pouvait distinguer deux traits noirs sur son visage. Il fut le successeur de Abu Bakr As-Siddiq (qu’Allah l’agrée).

‘Uthman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée) fut le troisième calife. Il épousa la fille du Prophète, Ruqiyya (qu’Allah soit satisfait d’elle). Puis, quand celle-ci mourut, il épousa sa sœur Oum Kalthoum (qu’Allah soit satisfait d’elle). Il était surnommé « l’homme aux deux lumières », sans doute en raison de ses deux femmes (qu’Allah soit satisfait d’elles). Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) l’appréciait et avait confiance en lui. Il fut assassiné par les ennemis de l’Islam qui établirent un complot contre lui.

Ali Ibn Abi Talib (qu’Allah l’agrée) était le cousin et le gendre du Messager d’Allah. Il fut le premier enfant à embrasser l’Islam. Il était l’époux de la fille du Prophète, Fatima (qu’Allah soit satisfait d’elle). Il participa à de nombreuses batailles aux côtés du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) et fut le quatrième Calife de l’Islam.

Talha Ibn ‘UbaydAllah (qu’Allah l’agrée) fut parmi les premiers à être torturé pour l’Islam. Il participa à un bon nombre de batailles auprès de l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Lors de la bataille de Ouhoud, il fut touché plus de soixante-dix fois et perdit son pouce. Il fut tué par Marouane Ibn Al Hakam.

Zubeyr Ibn Al ‘Awam (qu’Allah l’agrée) était le cousin du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Il embrassa l’Islam à quinze ans et épousa la fille d’Abu Bakr As-Siddiq, Asma (qu’Allah soit satisfait d’elle). Ce compagnon participa à toutes les batailles aux côtés du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Il fut assassiné par Ibn Jarmoude, alors qu’il rentrait chez lui.

Sa’ad Ibn Abi Waqas (qu’Allah l’agrée) quant à lui, se convertit à dix-sept ans. Ce compagnon était un homme doté d’un grand courage macha Allah. Il mourut à l’âge de cinquante-cinq ans et fut enterré à Médine.

Sa’id Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée) était le cousin de ‘Umar Ibn Al Khattab (qu’Allah l’agrée). Il fut parmi les premiers à embrasser l’Islam et mourut à Médine.

Abu ‘Ubayda ‘Umar Ibn Jarâh (qu’Allah l’agrée) participa à toutes les batailles. ‘Umar le nomma chef d’armée à plusieurs reprises lors de son califat. Il mourut de la peste en Syrie.

‘Abderrahmane Ibn ‘Awf (qu’Allah l’agrée) émigra vers Médine et participa à toutes les batailles. Lors de la bataille de Ouhoud, il fut victime de plus de vingt blessures. Il était le proche conseiller du calife ‘Umar (qu’Allah l’agrée) et dépensait beaucoup pour les pauvres. À l’approche de sa mort, ‘Aisha (qu’Allah soit satisfait d’elle) lui offrit l’honneur d’être enterré à côté de ‘Uthman Ibn ‘Affan (qu’Allah l’agrée). Cependant, il refusa cet honneur, affirmant ne pas le mériter. Il était un exemple d’humilité jusqu’à son dernier souffle macha Allah.

Qu’Allah fasse miséricorde aux compagnons de Son Messager (‘alayhi salat wa salam). Puisse-t-Il être satisfait d’eux et de ceux qui les ont suivi.

16 COMMENTAIRES
  • lamine

    Allah hounma amine

  • guy

    et bilale le premier muezzin

  • Dikha

    Macha allah rafetena lool.souniou sangue you bakh yi.naniou fekher khaleyi kham histoire nitou yalla yi gni gno diara roy.

  • Dikha

    Mon frere bilal osi est un homme du paradi.un jr le prophete (psl) l a appeller rt lui a dit bilal damala degue guay dokh biir aldiana lan mo lako may?mouniko khamnani daal sayou sama ndiape tojer si sassi lay dem diapate te meussouma diap te diouliwouma niari raakas nafila.yonenete bi (psl)contane lool.yalla na yalla faye gni.nio wara nek royoukayou khaleyi.

  • ff

    Macha allah

  • dass

    c pas vrai c hadiss

  • YallaRekaXam!

    Umm…

  • Soumis

    Qu’Allah soit satisfait de tous ces dignes et honorables fidèles, dévoués, loyales compagnons de notre bien aimé prophète Mohamed (SAW)et serviteurs de notre religion adorée: l’islam. Et qu’Allah fasse que nous suivions le majestueux et noble chemin qu’ils nous ont tracé au prix oh combien cher de leur sang et lignée éminemment noble et de leur vie hautement sacrée.

  • almamy Mbacke

    et Serigne Touba

  • papis sane

    Tu ne peux pas imaginer l’motion que j’ai quand j’ai lu la rtrospective des compagnons du Prophte (PBASL). Que Dieu exauce tes voeux les plus sincres

  • Kalz

    Et bilal dans tout ça.pourquoi ils ont pas citer son NE se resque pour montrer que Blanc arabes noirs sont egaux. En tout cas

  • mouhamed

    DIKHA ligna wax c bien vrai si BILAL NIari raka wam moko may lolou yalla nanou yalla tass si sen barkei

  • anrif bilahi

    Moi j’en fais parti

  • Ousmane maroc

    Ali ousmane

  • combé

    Il y’ plus de 10

  • république

    machallah

Publiez un commentaire