« Législatives et tirage au sort : Notre système électoral est loin d’être performant… »

« Législatives et tirage au sort : Notre système électoral est loin d’être performant… »

Le tirage au sort effectué ce Jeudi à la Direction Générale des Élections sous la supervision de la société civile a réuni 25 partis ou coalitions de partis disposés à participer aux élections législatives.

Depuis hier Mercredi, dernier délai de dépôt des cautions, moins d’une dizaine de partis ou Coalitions a eu à s’acquitter de leur versements.

La caution étant un facteur déterminant dans le processus de validation des candidatures, aucun mandataire ne devrait se présenter pour participer au tirage au sort sans se munir du quitus.

Quel est le mobile qui anime ces entités exclues d’office à s’immiscer de manière perturbante à la rencontre de désignation de l’ordre de passage des candidats ? Ont-ils la bénédiction politique de tordre la main à la Caisse de dépôt de Consignation pour prendre leur caution ?

Tout cela prouve que notre système électoral, avec son parrainage qui oblige à chaque coalition ou parti de déposer plus de Sept mille papiers, les données personnelles des citoyens courent les rues, est loin d’être performant.

* Par Moulaye Camara,
Président mouvement J’aime le Sénégal,
membre de la Coélition Buntu Bi

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire