PUBLICITÉ

Législatives 2017: Malgré les milliards dépensés, ce qui a floué la communication de la Coalition Bby…

Alcaly Ben Mohamed Diouf, Analyse, campagne communication législatives 2017, khalil kamara, Sénégal
Législatives 2017: Malgré les milliards dépensés, ce qui a floué la communication de la Coalition Bby…

Affiches, caravanes, t-shirs à l’effigie des leaders politiques, mais aussi débats télévisés, entre autres, ont rythmé la campagne électorale, en vue des élections législatives du 30 juillet passé. Une communication à grande pompe de la part de l’opposition et de la mouvance présidentielle. Des milliards dépensés, aux yeux et au su des électeurs. Cependant, malgré tout l’arsenal financier dégagé, certains se sont perdus dans leur communication.

Senego est allé à la rencontre d’un analyste politique du nom de Alcaly Ben Mohamed Diouf. Diplômé d’universités françaises et américaines, il est expert en Marketing Politique, il est aussi DG du cabinet Panafricain de Stratégies de rdv 2swrs (Cabinet 2SWRS).

« La communication politique de toute coalition lisible a obligatoirement un produit leader visible ainsi que son corollaire, le Marketing Politique, comme variable qui permettra son positionnement pour faire une offre de vente au marché électoral le jour-J« , confie notre interlocuteur, à l’entame de ses propos.

Ainsi, la dualité « produit politique » de communication politique est très versatile selon les attributs de l’un ou de l’autre, donc difficile de vendre un mauvais produit. De ce fait, avec une bonne communication politique, le bon produit pourra toujours faire un bon score, malgré une mauvaise communication.

Trois (3) milliards, c’est la somme qu’aurait dépensée la Coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). Et sa communication n’a pas été, pour autant, des plus fameuses, d’où les regrets du président de la République, Macky Sall.

« BBY a eu une stratégie inhérente à toute entité électorale ancrée dans le camp du pouvoir. Par essence, celle-ci consiste à tuer une mouche avec l’aide d’une bombe lacrymogène, en résumé, overdose de moyens financiers, car le budget est le nerf de toute guerre politique, affichage à outrance, publireportage publicitaire lassant, occupation de tout l’espace médiatique, ‘branding’ de la flotte de véhicules, etc. Et sur le plan stratégique, leur campagne a été axée sur celle d’une présidentielle avec un discours discursif fondé sur un bilan de mi-mandat du chef. Finalité, une communication aux relents de pré-campagne présidentielle avant l’heure et fondé sur une offre tangible de ses réalisations« , analyse Alcaly Diouf.

Annonces

(6) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
koly

MACKY SALL
NA RIEN GAGNE POURQOI CRIER
VICTOIRE
ALORS QUE L’APR SANS LES AUTRES
PARTIS
NE PEUT MEME PAS AVOIR 1%
SI CETAIT LA PREDIDENTIELLE
MACKY EST BATTY

sapiens

SÉRIEUX Y’A DES PERSONNALITÉS AUSSI DÉBILES QUE CE DRÔLE DE MAIRE QUI PASSENT À LA TÉLÉ

Un drôle de Maire..????

Le jour de l’inauguration d’une nouvelle morgue:
-Journaliste: Mr le Maire,quels sont vos sentiments après l’inauguration de cette nouvelle morgue?
Maire: Je suis heureux car cette nouvelle morgue permettra d’améliorer les conditions de vie des morts »

sapiens

SÉRIEUX Y’A DES PERSONNALITÉS AUSSI DÉBILES QUE CE DRÔLE DE MAIRE QUI PASSENT À LA TÉLÉ

Un drôle de Maire..

Le jour de l’inauguration d’une nouvelle morgue:
-Journaliste: Mr le Maire,quels sont vos sentiments après l’inauguration de cette nouvelle morgue?
Maire: Je suis heureux car cette nouvelle morgue inscrite dans le PSE permettra d’améliorer les conditions de vie des morts »

Publier un commentaire