Annonces
Publicité
» » » » » Législatives 2017 : Le MEES engage le combat et...

Législatives 2017 : Le MEES engage le combat et promet de battre campagne dans les rues de Dakar

  • Fatou Gueye Fatou Gueye

Le Mouvement national des élèves et étudiants socialiste (Mees) s’engage dans le combat des législatives pour une majorité écrasante de la coalition Benno bokk Yakaar au soir du 30 juillet. Face à la presse ce vendredi 14 juillet, ces jeunes ont déclaré qu’ils comptent sillonner tous Dakar et que personne ne pourra les empêcher de battre campagne à la mairie de Mermoz, de la Médina et de Grand Yoff.

Les jeunes élèves et étudiants socialistes à travers le Mees se sont engagés à soutenir sans réserve la liste de la coalition BBY pour les législatives du 30 juillet avec comme slogan « Ma voix une chance pour la stabilité du pays ». Ils comptent mettre en place toutes les stratégies possibles  pour s’impliquer d’avantage dans les campagnes électorales pour une victoire de la coalition BBY au soir du 30 juillet.

Cependant pour appuyer et accompagner leurs camarades de parti investis dans les listes de la coalition Bby à Dakar, ces jeunes comptent battre campagne dans les rues de Dakar en passant par la mairie de Mermoz, de la Médina et de Grand Yoff . Conscient des enjeux de leur campagne dans ses lieux occupés par leurs adversaires politique de la coalition Manko Taxawu Senegal, le secrétaire général du mouvement, Dib Cor Faye soutient que tous les moyens seront utilisés pour apporter la réplique en cas d’attaque de l’ennemis.

Cette rencontre a été aussi une occasion pour le Mees de revenir sur l’actualité politique des campagnes électorale. Selon Dibe Cor Faye, la coalition Manko Taxawu Senegaal et la coalition Gagnante Manko Senegaal, « veulent utiliser notre Auguste Assemblée du peuple pour solder des comptes personnels« . A l’en croire , la coalition Manko Taxawu sénégaal veulent faire « de l’Assemblée nationale un paratonnerre pour sa tête de liste , dans le but de le protéger des foudre de la loi concernant l’affaire de caisse d’avance ».

Quant à la coalition Gagnante Wattu Senegaal, le secrétaire général estime que le retour « tapageur de leur éternel leader » Abdoulaye Wade, entre dans le contexte de déranger la quiétude du pays et pour trouver une amnistie « aux peines affligeantes et infamante infligées à son enfant président ». Toutefois, le Mees exhorte le peuple à voter pour la liste de Bby pour une stabilité politique du Sénégal.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL