PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
policiers senegalais font face a des manifestants le 31 janvier 2012 a dakar - Le policier Samba Ndiaye sauvagement agressé à coups de pelle

Le policier Samba Ndiaye sauvagement agressé à coups de pelle

Le lieutenant de police Ismaïla Goudiaby, chef de service du poste de police de Wakhinane Nimzath, sis à Guédiawaye, a failli perdre un de ses éléments de la brigade de recherches (Br) du nom de Samba Ndiaye, par le fait du charretier Pape Nder S. L’agent de police a été violemment agressé par le cocher armé d’une pelle et refusant d’obéir aux policiers patrouilleurs.  

Encore un policier violemment attaqué et sauvagement blessé. Après l’agression à la machette contre le lieutenant de police Oumar Ba Diédhiou devant son domicile, sis à Tivaouane Peulh, dimanche 16 septembre, vers 6h du matin, par le conducteur de taxi-clando Saër Mbengue, présenté comme un déficient mental, c’est un flic de la brigade de recherches (Br) du poste de police de Wakhinane Nimzath, Samba Ndiaye, qui a été victime d’une attaque sauvage.

Altération du sol 

Les faits ont eu lieu vendredi 20 septembre dernier, selon nos confrères de Les Echos, aux environs de 18h. Les flics en civil, après quelques instants de patrouille, font une descente sur la bande des filaos réputée criminogène, située sur le long de la Voie de dégagement nord (Vdn2). Ils tombent sur un charretier nommé Pape Nder S. et le somment de cesser immédiatement l’altération du sol. Le cocher refuse d’obtempérer. Les policiers patrouilleurs reviennent à la charge. Nder, le charretier campe sur son refus catégorique et nargue les limiers qui prennent la décision de l’embarquer.

Charretier agresseur à la pelle

Mais celui-ci joue les durs à cuire. Il refuse énergiquement de se laisser embarquer. Il se défait un tant soit peu de l’étau des flics, s’empare de sa pelle de travail et menace de provoquer une effusion de sang. Les policiers redoutent le pire et changent de stratégie pour tenter de le neutraliser. Mais le furieux charretier hurle de rage et attaque l’agent de police Samba Ndiaye. Il lui assène un coup de pelle à la tempe droite et lui donne un violent coup de poing à l’arcade sourcilière droite. Le policier se retrouve avec de graves blessures ouvertes, mais en bon jambar, refuse de lâcher prise et tente de neutraliser l’assaillant. Ses collègues lui prêtent main forte, maîtrisent le cocher et le conduisent au poste de police.

Itt de 15 jours pour le flic, le charretier-agresseur déféré ce lundi 

Blessé, l’agent a été envoyé à l’hôpital Roi Baudouin de Guédiawaye pour des soins médicaux. Il est ressorti le même jour du centre hospitalier, où le médecin traitant Dr Mathias Diouf lui a délivré un certificat médical de 15 jours d’incapacité temporaire de travail. Le charretier Pape Nder S. a été auditionné sur procès-verbal et placé en garde à vue. Il devrait être présenté aujourd’hui lundi 23 septembre 2019, devant le procureur de la République de Pikine/Guédiawaye.

Agression Charretier
Annonces

(12) commentaires

Somby

Que la loi soit appliquée

You

Il mérite Une bonne correction pour lui remettre les idées en place

Paco Faye

Quel loi laissez le partir. Quand c’est les policiers qui tuent ya pas mandat dépôt j’ai pitié pour mon peuple

Leuz

Mane dal douma yoorrrrr Pa (pistolet automatique) civil dimaaa sogue jamais sama honneur magnoumakooo

Abdoulaye Diallo

Chaque jour les gens coupent les filaos et ensuite ils prennent le sable marin Pour le vendre c est comme il n y a pas de loi ou de l autorité au Sénégal

Mamadou Diaw

Infilgez lui une lonrde peine pour servir de leçon aux autres

Jazz

Leuz la defence doit être proportionnelle en plus il faut avoir des matérielle pour agir en tenu civil car c tres dangereux

Bougouss

quelle est la version du charretier?est que le policier sest présenté?

Ousmane Ndiaye

Attention est ce que la personne savait que c’est un policier ?Le policier lui a t il montré sa carte professionnelle.

Lamtoro Sow

Pourquoi pas doter les policiers de pistolet taser pour neutraliser les gens agité ou des flashs baal qui tirent des balles en caoutchoucs

Lamine Kane

On dirai que les hommes en tenue ne sont pas concernés par les droits de l homme et ceci constitue un danger progressif qui peut plonger le pays dans un déséquilibre on ne souhaite pas parceque ceux qui détiennent les armes et doivent assurer la sécurité ont peur des malfaiteurs à cause d une mal protection et compte tenu de leur droit de réserve homme de tenue mome loko wakh rek amna parceque waroul wakh te amoul kouko wakhal merci

Gastonlagaffe

Attention ! Est ce Que c’est vrai ?

Publier un commentaire