Le Grand Cadre: La suspension du mot d’ordre ou la continuation de la lutte relève de la base

Le Grand Cadre des syndicats d’enseignants, insatisfait des réponses apportées par le Gouvernement, va poursuivre la suite de son 5e plan d’action. Avec un débrayage ce mardi suivi d’assemblées générales groupées pour pouvoir partager avec les enseignants les réponses du gouvernement et une grève totale de 48 heures à partir de mercredi.

Selon le coordonnateur de ladite centrale, Mamadou Lamine Danté sur la Rfm, « au sortir de la rencontre avec le Gouvernement, la levée ou la suspension du mot d’ordre n’était pas à l’ordre du jour. Et cela ne relevait que de la base. Et comme le 5e plan d’action était en cours, étalé sur deux semaines, il fallait terminer la 2e manche du 5e plan d’action tel qu’il est élaboré. Cela nous permettra de pouvoir consulter  correctement la base afin que nous puissions savoir quelle suite  à donner au mouvement ».

6 COMMENTAIRES
  • Seck

    Cette année ou jamais
    Pourquoi l'état refuse d'honorer ses engagements

  • deume bi

    je vous soutiens quand même. quand on attribue des indemnités il faut l octryer a tout le monde

  • colzo

    Ne vous laissez pas piéger comme les années passées. C'est maintenant ou jamais. Continuons le combat afin d'aboutir à une solution définitive.

  • koura

    soyez prudents et ne vous laissez pas piéger. Continuons le combat

  • akha

    la lutte continue

  • modou

    La base c nous,nous sommes pas d'accord de lever le mot d'ordre sans les acquis que l'etat du senegal avait signés et jugé faisables et réalisables.
    Il ne faut pas faire comme en 2012,ou les enseignants avaient 4mois de greve sans acquis ni accord.
    Ce gouvernement a bien les moyens de realiser ces acquis,donc pourquoi y revenir.Disons non à cela.
    Tout ou rien.

Publiez un commentaire