PUBLICITÉ

Le Cusems dénonce la hausse du prix de l’électricité

Le Cadre unitaire des enseignants du moyen-secondaire (Cusems) dénonce la hausse du prix de l’électricité au Sénégal. Selon les syndicalistes, les mauvaises conditions salariales suffisent comme préoccupations dans le pays. Ils exigent la libération immédiate de Guy Marius Sagna et de ses Co-détenus.

Les syndicalistes soutiennent dur comme fer que la hausse du prix de l’électricité ne se justifie nullement. « Au Sénégal, le régime est en train de bafouer les libertés publiques. Pourtant, notre Constitution permet à tout citoyen de manifester pacifiquement pour dire ce qu’il pense. C’est un droit fondamental qu’il faut respecter« , a déclaré sur Rfm Abdoulaye Ndoye, secrétaire général du Cusems.

Rappel

Ils légitiment la récente manifestation – contre la hausse du prix de l’électricité – des membres du  Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp France dégage) et Cie. « L’augmentation de prix de l’électricité est très dure pour les ménages. Des factures de 100.000, 71.000, 200.000, 400.000, le salaire sénégalais ne peut pas l’honorer« , a détaillé M. Ndoye.

Promesses de politiques

Au Sénégal, se désole le secrétaire général du Cusems, il y a un écart entre ce que disent les politiques avant d’être élus et ce qu’ils font une fois au pouvoir. « ça suffit. Les sénégalais en ont marre, c’est pourquoi au niveau du Cusems, nous allons agir au même titre que les membres du Frapp. Que tous les Sénégalais se soulèvent. Les familles sont fatiguées et on ne sait plus à quel Saint se vouer« , dit-il.

Libération des détenus

Les syndicalistes exigent la libération des personnes arrêtées lors de la manifestation pacifique devant les grilles du Palais de la République. M. Ndoye de rappeler que « nous sommes dans un Etat de droit où la marche pacifique est prévue par la Constitution« .

Enseignement 

Sur ce chapitre, ils ont dénoncé le manque d’enseignants comblé par « un redéploiement abusif, arbitraire et injustifié« . Selon Abdoulaye Ndoye, c’est cette situation qui prévaut partout au Sénégal.

Cusems Electricité
whatsapp 502
Annonces

(2) commentaires

Mamadou Moustapha Faye

Arrêtez de leurer le peuple vous êtes simplement mus par vos propres intérêts vous ne défendez l’intérêt de personne

    Morisco

    C’est toi qui doit ce taire si on parle du président avec sa mauvaise gestion vous disez propre intérêt

Publier un commentaire