PUBLICITÉ

Le coach tanzanien, Amuneke, lance déjà les hostilités : « Le Sénégal est seulement dangereux sur le papier »

Can 2019, coupe d'afrique, Football, Sports
Le coach tanzanien, Amuneke, lance déjà les hostilités : « Le Sénégal est seulement dangereux sur le papier »

Malgré la présence du Sénégal et de l’Algérie dans le groupe C , l’entraîneur de la Tanzanie affiche la sérénité au sortir du tirage au sort de la Can 2019. Emmanuel Amuneke assure que les Taifa stars s’affirmeront en Egypte.

Dans le groupe C avec le Sénégal, l’Algérie et le Kenya, la Tanzanie va jouer crânement ses chances pour les deux premières places directement qualificatives aux 8e de finale ou, à défaut de terminer parmi les meilleurs troisièmes. Ce qui est en quelque sorte jouable pour les Taifa Stars, qui devraient tout donner pour surprendre. Et les joueurs peuvent compter sur le vécu de leur entraîneur , le Nigérian Emmanuel Amuneke.

L’ancien champion d’Afrique 1994 avec les super Eagles reste optimiste quant aux chances de son équipe de franchir les obstacles. Ce, malgré la présence d’adversaires comme l’Algérie et le Sénégal.

« Les deux pays ont une longue expérience de la Can, mais ils sont seulement dangereux sur le papier », a confié l’ancien milieu de terrain du Fc Barcelone. « Tout le monde doit jouer et faire tout son possible pour surmonter les obstacles, lit-on sur le journal Stades.

Les Taifa Stars font leur retour à la plus grande compétition de football d’Afrique, 39 ans après. Ils ouvriront leur Campagne contre le Sénégal le 23 juin, puis affronteront le Kenya, quatre jours plus tard, avant de boucler leur phase de groupes face à l’Algérie, le 2 juillet.

 

Annonces

(8) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
khyppy

C’est la triste vérité. On gagne la can avant de la jouer

tex

Triste realité car nos lions n’ont pas faim

tougnoum gueulem

Y’a une part de vérité dans ses propos. Et quand Aliou dit que le Sénégal est favori G des doutes

Borom Ndiarem Faye

Yalla naniou yalla mousseul thi borom khalima you bonyi rék wayé ékip mom amnaniouko

Publier un commentaire