Annonces
Annonces
» » » » » » Lat Mingué- Le Maire Macoumba Diouf, accusé de...

Lat Mingué- Le Maire Macoumba Diouf, accusé de « voracité foncière » contre attaque …

Des habitants de la Commune de Lat Migué (Kaolack) ont battu, ce dimanche,  le macadam pour dénoncer la dilapidation de leurs terres par le Conseil Municipal  de la localité avec à sa tête, le Docteur Macoumba Diouf.

Selon ces derniers, leur édile, en contact avec son équipe, a vendu une partie importante du foncier à l’Etat dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement Communautaire(PUDC). Le principal mis en cause botte en touche.

A en croire Dr Macoumba Diouf, « il s’agit d’agissements sans valeur, nuls et non avenus  qui sont l’œuvre de politiciens en perte de vitesse. Ils ont manipulé une partie des  populations de certains villages autour du site ciblé en leur faisant croire que le Maire a vendu vos terres à l’Etat. Ce qui est insensé, puisque, la terre appartient à l’Etat qui l’a confiée au Maire pour une gestion dans l’intérêt des populations locales.

Pour preuve, les personnes qui ont été manipulées n’ont même pas parlé du Pôle Urbain (puisqu’elles ne comprennent pas grand-chose de ce que leurs manipulateurs leur ont expliqué mais, plutôt de PUDC qui ne s’occupe pas du tout de foncier)», s’est expliqué le Premier magistrat de la Commune de Lat Mingué.

 Le Docteur Diouf poursuit: «pour votre information, le dossier est en cours de traitement et a passé les étapes suivantes : le Ministre de tutelle a saisi le Gouverneur  et, les services de l’Urbanisme et Habitat de la région de Kaolack ont effectué les prospections de sites et ont identifié un site approprié . Le chef du service régional de l’Urbanisme  nous a saisi en tant que Maire de Lat Mingué. Le conseil municipal a donné à l’unanimité, un avis favorable et j’ai écrit pour transmettre la délibération au chef du service régional». 

Le Maire d’accuser estime qu’il a bilan élogieux : « aujourd’hui, des politiciens sont derrière tout cela. Ils ont été battus à plate couture lors des Locales de 2014 et pendant le Référendum Du 20 Mars  2016. Ils avaient complètement déserté le terrain politique. Mais puisque notre bilan est particulièrement élogieux dans tous les domaines transférés aux Collectivités locales, ils cherchent des prétextes du genre « questions foncières » (comme ce cas) pour ameuter les populations, exploitant leur naïveté et, même, leur ignorance des questions et textes sur le foncier». 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL