PUBLICITÉ

La Radho, le Forum Justiciable et Amnesty International portent le combat de l’Ums…

le Forum Justiciable et Amnesty International, Radho, Ums
La Radho, le Forum Justiciable et Amnesty International portent le combat de l’Ums…

La Radho, le forum du justiciable, la Ligue Sénégalaise des droits de l’homme, l’Amnesty International ont lancé, ce samedi, la plateforme des acteurs de la société civile pour l’indépendance de la justice (PASCIT).

Apres un diagnostique qui est pratiquement général, la société civile a pris la responsabilité de mener ce combat. Il ne s’agira plus de laisser l’Union des magistrats exposer seul son président qui est aujourd’hui considéré comme un opposant. « Le combat est pour tous les citoyens, particulièrement la société civile qui a une ambition de faire en sorte que les droits fondamentaux des citoyens soient garantis« , a fait savoir Me Assane Dioma Ndiaye devant le président de l’Ums, Souleymane Teliko.

A en croire le président de la Ligue sénégalaise des droits de l’homme (LSDH) « personne ne peut garantir aux citoyens un procès juste et équitable avec une justice instrumentalisée, aux ordres, dont le calendrier judiciaire coïncide avec celui de la politique ».

Il explique que l’importance de cette journée marque le lancement de cette plateforme qui, dans les jours à venir va dérouler son programme.

« Le pouvoir actuel ou celui qui sera là demain devra faire preuve de bonne foi et comprendre les enjeux des démocraties nouvelles. Il ne peut y avoir une véritable démocratie, d’émergence ou de paix sociale sans un pouvoir judiciaire qui rende la loi rien que la loi. Ce qui fait adhérer aux citoyens à ces décisions« , a soutenu l’un des membres de cette plateforme.

« Apres le 20 janvier qui coïncide avec la proclamation des candidats par le conseil constitutionnel« , informe-t-il, la plateforme va rencontrer les candidats pour acter leurs engagements à mettre en oeuvre des reformes substantielles afin que la justice puisse jouer son véritable rôle.

« Cette plateforme va porter le plaidoyer par rapport à une meilleur consultation de l’indépendance de la justice. Elle va également inviter l’Etat du Sénégal à appliquer les reformes judiciaires proposées par l’Union des magistrats du Sénégal (Ums). Cela, pour solutionner le malaise dans lequel se trouve la justice« , a ajouté le coordinateur du forum justiciable, Babacar Ba.

    

 

Annonces

(5) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
René Diagne

independance de la justice!!!mais dans l intervention du juge Teliko il a dit clairement que le seul fait que le president de la republique soit dans le consei5 superieur de la magistrature , »Donne une impression de l ingerance de l executif dans le fonctionnement de la justice.et plus loin il dèclare qu à l instar de beaucoup de ses pairs que personne ne s ingère dans leurs delibèrations.avouant de ce fait une independance qui ne dit pas son nom,mais alors où se trouve le probleme vous qui vous reclamez droits de l homme?le president est le president de tous les senegalais et croyez moi une republique »des juges avec la mentalitè du senegalais je n en donne pas chère qui plus est cest ouvrir une brèche aux enseignants du superieur par exple de rèclamer la même chose …ect et ce sera fini de la nation senegalaise.pendant ce temps vous messieurs de la dite « societè civile auraient d autres chats à fouetter car vous auraient fini de creer l instabilitè dans ce cher sènegal.

Diola

Aller voir ailleurs partout presque le président participe dans le csm peut être si vous me dites que certaines organisations ne pardonneront jamais le president de la république le fait de ne pas légaliser l homosexualité.
Parler de l indépendance de justice est du temps perdus vu que les jauges sont indépendants.
Ces organisations ont tenté avec la politique ça n a pas marché maintenant elles tendent avec la justice pour avoir demain un retour.
Pour sont des anti valeurs qui ne travaillent que pour l intérêt des lobbyistes homosexuels.

M Mboup

Je viens de prendre connaissance de quelques-unes des positions de la plateforme de la société civile sur la justice au Sénégal . Contrairement a cette plateforme , je voudrais rendre hommage aux et juges sénégalais qui font courageusement leur travail tous les jours .
Quotidiennement, des centaines de sénégalais arpentent les couloirs des palais de justice et sortent satisfaits des décisions de justice rendues . Tous les jours , des centaines de sénégalais sont rétablis dans leur droit par notre justice .
La société civile veut taire tout cela pour discréditer notre justice et nos magistrats parce qu’il y a quelques cas de jugement qui son controversés .
Je comprends que notre justice n est pas parfaite et qu il y ait des choses a ameliorer . Toutefois , sachons garder raison .
Tout en étant sans complaisance avec la justice, sachons tout de même la respecter et protéger .
Je ne suis pas d accord avec la société civile sur la question concernant notre justice et des millions de sénégalais , non plus , ne la partagent pas . La société ne représente pas la conscience nationale sur cette question .

M Mboup

M Mboup

Lire : la société civile ne représente pas la consciencenationale

Ahmed Kasse

La justice sénégalaise Est une justice déléguée par le pouvoir lui-même donc pas besoin de dire indépendance il faut continuer à dire indépendance entre guillemets un point c’est tout.

Publier un commentaire