La prise en charge dans les hôpitaux au centre d’une rencontre de l’Asass

La prise en charge dans les hôpitaux au centre d’une rencontre de l’Asass

La prise en charge des patients dans les hôpitaux a été au centre des deuxièmes rencontres hospitalières de Dakar organisées par l’Association sénégalaise des administrateurs des services de santé (Asass). L’Asass œuvre pour l’amélioration de la qualité et la sécurité des soins prodigués dans les centres hospitaliers du pays.

L’Agence japonaise de coopération internationale (JICA) et l’association Gran Canaria Spa, Wellness and Health sont les partenaires de l’Asass lors de ces deuxièmes rencontres hospitalières de Daka qui ont pour thème : « Développement durable et qualité de la prise en charge des patients dans nos hôpitaux »

Selon le président de l’Asass, Moussa Sam Daff, par ailleurs directeur de l’hôpital Dalal Jamm de Guédiawaye, « on ne peut pas parler de défaillance des services dans nos hôpitaux mais des dysfonctionnements liés à des produits, à l’environnement et parfois à des prestataires ».

« Nous savons qu’il y a des choses à améliorer parce que la qualité est une question transversale. Notre souci quotidien c’est comment faire pour améliorer la prise en charge des patients dans hôpitaux parce que nous mêmes, nous sommes de potentiels patients et si nous nous mettons cela dans les esprits, nous devons tout faire pour améliorer le secteur.« , a renchéri Moussa Sam Daff en marge de ces rencontres qui ont vu la participation effective du ministre de la Sante et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr.

Détaillant les mécanismes pour l’amélioration de la prise en charge des patients, M. Daff ajoute : « la première chose, c’est la question de l’environnement. C’est ce qui donne la confiance aux patients : avoir des espaces d’accueil aérés, des locaux propres, avoir des conditions d’accueil acceptables pour les malades, un accueil souriant. Cela renforce la confiance entre les patients et les prestataires. Ensuite vient la qualité de la prise en charge ».

Pour sa part, le ministre Abdoulaye Diouf Sarr a apprécié ce « rendez-vous du donner et du recevoir ». Avant de souligner le travail remarquable abattu par le gouvernement dans les hôpitaux du pays. « Nos hôpitaux ont amélioré leur plateau médical. notre plateau n’est pas pauvre mais il se trouve que dans le domaine de la science, est un domaine de partage d’expérience. Un domaine où il faut aller chercher », précise le ministre de la Santé.

Rappelons que l’Association sénégalaise des administrateurs de services de santé avait organisé la première édition des premières Rencontres hospitalières de Dakar en partenariat avec l’Alliance francophone pour la qualité et la gestion des risques.

1 COMMENTAIRE
  • gainde

    Les hopitaux au senegal c est catastrophique sino pourkoi les evacuations des nantis coute des milliards si nos hopitaux snt si performants pourkoi les membres du gouvernenment et leur famill n sy soignent pad?

Publiez un commentaire