Annonces
» » La photo peut choquer: La « Niarël »...

La photo peut choquer: La « Niarël » ébouillante sa coépouse, son époux muni d’un bâton se rue sur la victime

 

Monstrueux ! C’est le moindre mot pour qualifier les actes qu’ont commis Kadiatou Diamanka et son époux Balla Cissokho sur Maïmouna Touré, première épouse de ce dernier, âgée de 26 ans et mère de cinq enfants. Les faits se sont produits le lundi 2 juin dernier aux environs de 10 heures, au quartier Saré Sidy de la commune de Tambacounda. Ce jour-là, l’époux Balla Cissokho, ouvrier, venait de débarquer à Tambacounda, après une absence de quelques jours. Très belliqueuse, la deuxième épouse Kadiatou Diamanka s’est empressée d’aller dire à son époux que, depuis son départ, les enfants de sa coépouse Maïmouna Touré ne la saluent pas. Balla s’est aussitôt attaqué à sa première épouse pour la tabasser. Cette dernière se réfugie chez le voisinage avant que l’époux ne l’y extirpe et la ramène chez lui. La deuxième épouse, Kadiatou Diamanka, qui avait certainement mûri son plan, a aussitôt soulevé la marmite remplie d’eau chaude qu’elle a déversée sur sa coépouse, l’atteignant grièvement sur la face latérale gauche thoraco-abdominale et la face latérale de la cuisse gauche.

Elle avait ébouillanté l’enfant de sa coépouse âgé juste de 3 ans

Pis, après l’acte ignoble de la deuxième épouse, l’époux reprend le bâton et en assène plusieurs coups à Maïmouna Touré qui était dans un état piteux. Les voisins ne pipent pas un mot. C’est un des témoins, habitant le quartier Gouye et présent sur les lieux qui, sidéré par l’indifférence de l’époux et du voisinage, évacue la victime au district sanitaire de Tambacounda où nous l’avons trouvée sur son lit d’hospitalisation, très mal-en-point, en train de lutter contre la mort, sans le moindre sou.

Le commandant de Brigade de la gendarmerie territoriale a payé toutes les ordonnances, après avoir reçu l’information. L’adjudant Abdoulaye Diop a aussi procédé à l’arrestation des deux criminels, tard dans la nuit du mardi au mercredi, alors qu’ils rangeaient leurs bagages pour quitter la ville.

Selon les témoins oculaires, Kadiatou Diamanka sautait sur la moindre occasion pour étaler sa rivalité agressive et violente sur sa coépouse. Elle vouait une haine viscérale et proférait toujours des propos aigres-doux à l’encontre de Maïmouna devant leur mari et ce dernier n’est jamais intervenu pour ramener de l’ordre dans la maison. La « Niarèl » continuait ses provocations et persécutions contre la première épouse, mais Maïmouna ne répliquait jamais. D’ailleurs, l’acte de Khadiatou, qui l’a envoyée à l’antichambre de la mort, a été précédé d’un autre. Kadiatou avait ébouillanté l’enfant de Maïmouna âgé juste de trois petites années. En attendant que l’enquête livre les secrets de cette affaire qui défraie la chronique à Tamba, Balla Cissokho et sa deuxième épouse Kadiatou Diamanka seront présentés, aujourd’hui, au procureur de la République.

Avec L’Observateur

Annonces

11 commentaires

  • samba
    5 juin 2014 20 h 07 min

    Bonne gerison

  • boudzii
    5 juin 2014 22 h 47 min

    Amoul sakh demal ma gneuw bougne lene teugne nagn bakhal ndokh bamou tangue soti lene ko gnou yeuk limou yeukk deukou dore fayoko tass li eupeuna way k des psychopates

  • niit
    5 juin 2014 23 h 13 min

    Y’a même pas raison à leur faire un procès, direct au gnouf. Ces deux malades méritent les travaux forcés au MAC de tamba véritable guantanamo

  • Rafétte
    5 juin 2014 23 h 24 min

    ont devait les tué se sont des sanguinére

  • @
    6 juin 2014 0 h 52 min

    KON lé envw au assises et kon lé coll la perpett pr tantative de meurtre premédité

  • jax
    6 juin 2014 4 h 26 min

    Ya des hommes irresponsables qui ne méritent pas de femme(s) et des femmes qui n’ont pas de coeur.

  • anita
    6 juin 2014 7 h 17 min

    Ils sont méchant rey rek mo dagane si gnom

  • tifa
    6 juin 2014 10 h 32 min

    moi les gars si ct moi damaye fayou amoule sakh dème ak nieuw

  • soxor
    6 juin 2014 10 h 55 min

    gni nio soxor té niapp sén ndaye

  • Abdullahi
    6 juin 2014 12 h 34 min

    Makhala!!! gorou senegal dagniou beugg badio . seul un homme responsable doit avoir plusd’une femme.les femmes sont trop sataniques surtout la femme senegalaise car elle ne croit meme pas en DIEU. magie noir, fétiche, » djibar » rek pour s’accaparer un homme tous les moyens sont bons. je peux jurer sur le saint coran qu’il y’a peu de couples au senegal qui s’aiment naturellement .c’est pourquoi il y’a trop de divorces et de separations. femmes de grace arretez de donner a boire aux hommes ou a manger vos  » sakhassitou badio » afin de les rendre fou amoureux. j’attend de pied ferme les repliques des femmes hypocrites .

  • thioukiss
    6 juin 2014 14 h 08 min

    li doyna war à quand vont cesser ces sauvageries il faut les emprisonner à vie c’est inadmissible

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *