La FSHB mise sur une bonne participation des Lionnes à la prochaine CAN

La FSHB mise sur une bonne participation des Lionnes à la prochaine CAN
La Fédération sénégalaise de handball (FSHB) s’est donnée les moyens pour que la sélection féminine puise faire « une bonne participation » à la prochaine Coupe d’Afrique féminine, avec l’ambition de faire partie des trois premières sélections à la fin de la compétition, a annoncé à l’agence de presse sénégalaise son président Seydou Diouf.
« Avec le potentiel et le travail qui a été fait, nous sommes très optimistes », a-t-il déclaré au sujet de la participation des Lionnes du hand-ball à cette compétition prévue à Luanda (Angola), du 28 novembre au 7 décembre
« Après avoir remporté la médaille de bronze au Jeux africains avec les filles à Brazzaville en 2015, nous avons vu plus grand avec le potentiel existant », compte tenu également du recrutement d’un manager de ’’haut niveau’’, le Français Frédéric Bougeant, a souligné le président de la FSHB.
« Nous avons décidé aussi d’étaler la préparation sur une année en lieu et place des stages organisés à la veille des compétitions dans un passé récent » a dit Seydou Diouf, rappelant que depuis son premier stage en mars 2016, la sélection féminine « ne s’est pas vraiment arrêtée ».
« Nous avons utilisé toutes les semaines internationales », a-t-il insisté, avant d’annoncer la tenue, à partir de ce jeudi, d’un dernier stage à Paris en direction de la prochaine Coupe d’Afrique des nations dames.
Interrogé sur l’absence de locales dans la sélection de 18 joueuses présentée par le manager général, le président de la FSHB a indiqué que le technicien français avait pris « les meilleures » Lionnes du moment.
« Nous n’allons pas faire dans l’émotion, il a choisi les joueuses les plus compétitives, susceptibles d’intégrer le trio africain pour se qualifier pour la phase finale de la Coupe du monde de la discipline en décembre 2017 », a-t-il soutenu.
« Tout a été réuni pour réussir une bonne compétition, mais le Sénégal fera face à des sélections féminines très compétitives comme le pays organisateur, l’Angola, quart de finaliste aux Jeux olympiques de Rio », a signalé Seydou Diouf.
En plus de l’Angola, les adversaires des Lionnes dans la poule A sont la RD Congo, le Cameroun et la Côte d’Ivoire.
Dans la poule B, il y a la Tunisie, l’Algérie, le Congo, la Guinée et l’Egypte.
COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire