La dernière audience de l’affaire Pistorius

Une décision de la justice est attendue d’ici à vendredi, concernant l’athlète paralympique sud-africain jugé coupable du meurtre de son amie, la jeune top-model Reeva Steenkamp.

Pistorius risque une peine de quinze ans de prison au moins. Mais la sentence pourrait être réduite en raison de son handicap, dont la justice pourrait tenir compte.

L’accusé est arrivé ce matin à la Haute Cour de Pretoria, en compagnie de son père Henke.

Le père de Reeva Steenkamp’s father, Barry, absent aux précédentes audiences à cause d’une maladie, pourrait faire être au tribunal cette fois-ci.

Oscar Pistorius avait été reconnu coupable d’homicide involontaire et condamné à cinq ans de prison. Le parquet avait ensuite fait appel et obtenu que les faits soient requalifiés en meurtre.

Pistorius nie avoir visé sa petite amie. Il affirme avoir tué Reeva Steenkamp en croyant qu’il avait affaire à un cambrioleur introduit dans sa demeure, en février 2013.

Cette semaine, le juge Thokozile Masipa, qui avait rendu le verdict en première instance, va encore entendre la défense et la partie civile.

Des experts affirment qu’une peine de prison est inévitable pour Oscar Pistorius.

Mais son état dépressif, son infirmité et sa disposition à collaborer avec la justice pourraient conduire le tribunal à être indulgent envers lui.

L’athlète âgé de 29 ans est libéré de prison depuis octobre dernier et est placé en résidence surveillée, dans la résidence privée d’un de ses proches, à Pretoria, comme l’autorise la loi sud-africaine. Pistorius a passé un an en prison.

L’athlète sud-africain est sorti de l’anonymat en 2012 pour avoir été le premier sprinter amputé des deux jambes à participer aux Jeux olympiques. Cette année-là, à Londres, il avait disputé le 400m à des athlètes valides.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire