PUBLICITÉ
La construction d’une mosquée à Pire vire au meurtre : Un muezzin battu à mort
PUBLICITÉ

La construction d’une mosquée à Pire vire au meurtre : Un muezzin battu à mort

La construction d’une mosquée a viré au meurtre. Le drame s’est déroulé dans le village de Ndieye, situé dans la commune de Pire (département de Tivaouane).

PUBLICITÉ

Le maçon Bassirou Mbaye dit Basse, artisan principal de la construction de la mosquée faisant en même temps office de muezzin de l’édifice, a, selon le journal L’AS, été tué ce mardi à la suite d’accrochages avec une partie des populations. Son corps a été transporté par les sapeurs-pompiers à l’hôpital Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh de Tivaouane.

Tout est parti d’une interdiction qui lui a été notifiée. Entre-temps, il avait créé une école sur son terrain et il voulait construire sa propre mosquée dans le reste du lot.

Mais les populations se sont opposées à son projet. Lundi dernier, alors qu’il poursuivait tranquillement ses travaux, les villageois l’ont menacé.

Et hier, la menace a été mise à exécution. Les populations l’ont attaqué sur son chantier avec des pelles et toutes sortes d’armes blanches. Il a été battu à mort.

Un témoin rejoue le film du drame : « Ce matin (Ndlr : hier), alors qu’il était dans le chantier avec son fils, des individus du village se sont pointés pour détruire ce qu’il avait commencé à construire. Ils étaient armés de haches et marteaux piqueurs. Le vieux a refusé de transiger. Il s’est battu jusqu’à son dernier souffle. Quand des riverains et voisins ont voulu s’interposer, Bassirou a dit qu’il préférait mourir que de reculer devant ses agresseurs. Il a reçu plusieurs coups de machettes. Son fils a également eu de graves blessures au bras ».

La gendarmerie a déployé plusieurs éléments sur place qui ont procédé à plusieurs arrestations de suspects dont des notables du village.

#Mosquée #Pire

PUBLICITÉ

13 commentaire

  1. Thione mame bambi

    Qelle horreur ,la population fais justice eux même quelle pays

  2. Farouk Alpha

    Remède pour agrandir le masculinité et pour durée sur la femme
    +229 56 02 49 82

  3. Pour la justice

    Ce n’est pas comme ça qu’il fallait régler ce problème. On ne crée pas une mosquée n’importe comment mais Il y a des autorités dans le milieu qu’on pouvait saisir. Pourquoi nous interpeler le sous-préfet. En tout cas que justice soit faite pour sa famille. Réclusion criminelle pour ces fous.

  4. Mom

    Incroyable ! Ces gens sont des malades. Pour juste une histoire de mosquée ils se permettent de tuer ce Monsieur chez lui. Ils méritent tous la peine de mort.

  5. M. Faye

    Inna lil lahi wa inna ileyhi radji-oune. Mais quel mal ya-t- il à construire une mosquée dans sa propre maison vraiment gni sokhor nagne . Yalnako yalla yeureum et que justice soit faite

  6. fgtgkk

    ce n’est pas juste qu’il soit mort

  7. Fama

    On doit tuer ces gens comme ils ont tue ce pauvre homme qui avait ses convictions. Dans ce pays, on en est arrivé à la pensée unique. Si tu ne penses pas comme moi, je t’insulte à mourir ou même je te tue.

  8. Julien

    Vous tuez une personne devant son enfant ,et ses gens se disent musulman pauvre pays Dr mandikat

  9. Luna

    Quelle barbarie

  10. Paul

    il faut bien chatier les coupables de ce meurtre

  11. Diallo

    Foutez les tous en prison des musulmans qui refusent la constructions d une mosque et assssinent un muzin pourquoi ne pas le dire au khalif general ?ou a la police ou gendarmerie? Tout ca pour les biens de ce bas monde il doivent tous payés avant d aller devant le createur bande d idiots

  12. Peuple

    Ce récit ne peut être que partiel, on n’arrache pas une vie pour si peu.
    J’attends la version des assaillants.
    Paix à son âme et que Firdaws soit sa dernière demeure.

  13. Amadou Sarr

    Faut voir qui a donné l’ordre de detruire la mosquée.
    Le Senegal est en danger avec certains marabouts.