PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
mecque - La célébration du Maouloud désormais autorisée à la Mecque

La célébration du Maouloud désormais autorisée à la Mecque

C’est sans précèdent : jusque-là interdite car considérée comme Bid’ha, c’est-à-dire une invention dans la religion, la célébration du Maouloud  commémorant la naissance du prophète Mouhamed (Psl) est désormais admise à La Mecque. Elle l’a célébré hier, au même titre que les autres pays musulmans comme le Sénégal et le Maroc. Ce qui confirme davantage l’ouverture de l’Arabie Saoudite.

Le fait est inédit. L’Arabie Saoudite suit les traces des autres musulmans qui s’illustrent dans cette pratique, notamment le Sénégal, le Maroc, l’Egypte et d’autres pays du continent asiatique. La célébration du Maouloud (naissance du prophète de l’Islam, Mouhamed) est admise à La Mecque où elle a été célébrée hier. Une sorte de bouleversement sans précèdent qui témoigne de la légalisation d’une pratique jusque-là interdite, car considérée comme Bid’ha, c’est-à-dire une invention dans la religion.

Depuis l’Arabie Saoudite, El Hadji Sidy Lamine Niass en témoigne : «On assiste à une situation exceptionnelle ici en Arabie Saoudite. Depuis 30 ans,  j’y viens régulièrement   pour effectuer la Oumra, appelée aussi le petit pèlerinage. Je trouvais un vide chaque année. Les hôtels étaient sans clients, il n’y avait pas auparavant une ruée dans ces lieux. Ceux qui célébraient le Maouloud le faisaient en cachette dans un cadre privé. Mais depuis trois ans, la tendance est renversée car un grand nombre de musulmans vient effectuer le petit pèlerinage». Aujourd’hui, la tendance est autre : «Cette année, le nombre a augmenté car un chiffre très important de fidèles vient au mausolée du prophète Mouhamed (PSL).

C’est comme si on est en plein pèlerinage car même la Kaaba est prise d’assaut par les musulmans. Des réservations sont faites dans certaines structures hôtelières. Il y a une évolution en quantité et sur la manière de faire. On voit des chants comme on le fait au Sénégal, à la seule différence que ce sont des Hindous et des Pakistanais qui s’y attèlent, avec des déclamations où on chante les louanges du prophète Mouhamed».

La déduction toute faite de Sidy Lamine est qu’«on peut bien considérer que l’Arabie Saoudite vit à l’ère du Sénégal dans la célébration du Mouloud qui commémore la naissance du prophète de l’Islam». «Le droit à la différence et la liberté religieuse est une réalité bien évidente ici en terre saoudienne», commente-t-il. Cette célébration de la naissance du prophète Mouhamed (PSL) a d’ailleurs une origine dans le Coran et même dans l’Islam, si l’on en croit le PDG du Groupe Wal Fadjri.

Une nouvelle donne qu’il attribue aux fondateurs des confréries, lesquels ont toujours célébré et fait célébrer le Maouloud, n’en déplaise à ceux qui y voient une pratique contraire à la démarche du prophète de l’Islam. «C’est une victoire pour l’Islam du Sénégal incarnée par les différentes confréries qui ont toujours célébré le Maouloud. L’Arabie Saoudite qui était hostile à cette pratique l’admet maintenant comme cela se fait à Tivaouane, à Kaolack, en Egypte, au Maroc, dans le continent asiatique et dans d’autres localités du Sénégal», confirme M. Niass.

Au Sénégal, la célébration du Gamou est synonyme de prêche pour un retour vers le droit chemin et aux enseignements de l’Islam. La situation actuelle qui prévaut dans le monde arabe est très attendue dans les messages qui seront délivrés par les autorités saoudiennes, à l’occasion. Il en est ainsi d’autant plus que le monde arabe est, de nos jours, secoué par l’insécurité et le terrorisme fait au nom de l’Islam. Et qui, sans doute, ternit l’image de cette religion dont le nom est tiré du mot paix.

«Le discours sur l’Islam n’est pas circonstanciel, il est structurel. On doit toujours le rappeler. Le terrorisme est banni par l’Islam car tuer des innocents n’est pas une pratique admise par la religion musulmane. L’homme est né bon, mais c’est la nature qui corrompt. Le message de l’Islam c’est un retour aux valeurs (…)», conclut Sidy Lamine Niass qui clôt son speech par des prières à l’endroit de tout le peuple sénégalais.

Walf

À La Mecque Autorisée
whatsapp 5265
Annonces

(15) commentaires

Abou

Lol ils l’ont célébré hier ??? quand vous mentez réfléchissez un peu quand même, même si tous les musulmans du monde célébraient le Mawloud son statut ne changera pas: une innovation religieuse ni moins ni plus. L’Arabie Saoudite n’est pas une référence absolue dans lislam les références sont: le Coran,la sounnah, le prophète et ses compagnons.

Modou Diagne

É normalmente de celebrar o nascimento do profeta Muhammad (psl)

Maroc

bien dit abou

Bbabs Dioum

Victoire de maodo l érudit de tivaouane ki la incarné depuis la nuit des temps oh mon dieu

Konte

Je en crois pas, car c’est comme ça qu’ils ont partagez sur les réseaux sociaux que l’Arabie saoudite à fêtez le MAOULOUD et c’était du mensonge.
Donc si cela va été fait, ma question es :
-COMMENT IL A ÉTÉ CÉLÉBRÉ ET OÙ
-QUELLES SONT LES NOMS DES LEADERS.

Sow Ibrahima

Le ridicule ne tue pas.l’unique référence en islam est le Prophète Mouhamed psl. Ce qui hier était bidah l,est encore aujourd’hui

Fina

KENE DOU SEYDINA MOUHAMED (psl), mais sa c affreux comment L’ARABIE saoudite la ou mouhamed est née (psl) vient de célébré pour la 1ere fois le gamou , mais dieu merci, mieux vaut tard que jamais. félicitations le sénégal et le maroc vous avez monter le chemin aux aveugles. DEUGUE MOYE DJEUKE TE MOYE MOUDJE

Peulbi

J’ai assisté personnellement , lors du Haj 2012 un sénégalais qui chantait les khasaîdes de Serigne Touba devant le mausolée du Prophète à très haute voix. Il était suivi et admiré par une foule dont des asiatiques.

Licho

Monsieur Abou il n’a jamais été dit que c’est pas un bida senego n’a fait que donner l’information ni plus ni moins.

Lodia

En tout cas je ne sais pas là où ils ont pris leur source, mais moi j’ai des informations qui affirment que les autorité saoudiennes ont placé une forte sécurité dans la mosquée du prophète pour qu aucune cérémonie de l’anniversaire du prophète ne soit commémore.

Lodia

Et même si ça a été autorisé par les saoodiens ça ne le rend pas valide, car le Prophète ne la jamais celebrait. Et il a dit dans un hadith rapporté par boukhari et mouslim( toute innovation qui ne serait pas conforme à nôtre religion et quelqu’un essayerait d’y introduire, doit être repoussée)

Samba Fall

C’est normal que le Maouloud soit célébré dans tous les pays musulmans.Je ne crois pas à ceux disent que c’est un bidaa d’autant plus que c’est Dieu lui même qui nous demande de prier sur le prophète (psl)autant de fois qu’on le peut.Lors du gamou ,c’est ce qu’on fait: parler du Mouhamed (Psl),prier sur lui,rappeler les recommandations divines

Abdessamad

Bida3a pure et dure sinon il feterait ses « anniversaires » de son temps c’est logique car rien n’a été laissé a l’oubli dans notre très belle religion Al Hamdoulilah

Mouslim

Bien dit Abdou!
Sénégo, apporte nous des sources fiables et non des dits d’un certain Sidi Lamine, il n’est aucunement référence dans cette réligion. Et même si l’Arabie Saoudite l’a fêté, ça ne changerait jamais le statut de Bid’a que le gamou est. Ni le prophètes ni ses compagnons l’on jamais célébrés, les premiers a le célébré sont les chiites. Maintenant, les Sénégalais et ceux qui les dirigent sur cette affaire ont préférés la tradition Chiite à celle du prophètes et de ses compagnons. C’est juste de la passion, oui la passions des passionnés.

Colonel

C triste dans se bas monde . vue que les aveugles ne cessent d’augmenter ou ils suivent c qui leur arrange ils pensent pouvoir nous emporter dans leur illusion.mais nous vous disons que nous avons point oublié les dit:<> tout a été clair avant sa mort c pas aujourd’hui qu’on ajoutera kelks chose merci  

Publier un commentaire