Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Koukandé – “Culte de la médiocrité et agonie de l’éducation sénégalaise”, Stéphane Kabou

Koukandé qui avait promis de fendre l’océan Atlantique continue toujours d’alimenter la polémique. Artiste sénégalais, Stéphane Kabou dénonce la crétinisation de la société sénégalaise par ces faux dévots qui flambent avec l’aide d’une certaine presse.
Nous vous délivrons ci-dessous sa contribution
Bon, après votre fausse déception causée par le très admirable et admiré, le visionnaire, Sa Majesté Koukandé, venez nous allons discuter de notre société.
En effet, à la question de savoir « Kou » et « kan » assisterions nous à ce qui aurait été le miracle de ce 21ème siècle , Sa Majesté Koukandé répondit « dé » le soir de Achoura avec une assurance qui frôlerait l’arrogance. Vous connaissez Achoura ? Oui, cette fête oh combien importante dans la religion musulmane de par son histoire et ses enjeux ? Eh bien, Sa Majesté Koukandé aura réussi à nous détourner de son sens en promettant de séparer la mer pendant que les millions de Sénégalais se délecteront les papilles devant leur succulent plat de thieré.
Faut croire que la société sénégalaise n’a plus aucun secret pour Koukandé. Il sait y lire comme dans un livre ouvert et sait là où le bât blesse pour animer les débats sous l’arbre à palabre.
Je parle plus haut de fausse déception parce je n’ose vraiment pas imaginer qu’il y avait des lumières qui croyaient réellement à ce que l’on peut appeler un coup de buzz ? Dénoncez-les si vous en connaissez, nous allons commencer par leur dresser un sérieux bilan médical mais illico presto !
Blague à part, nous connaissions tous l’issue de ce débat qui a animé les médias et surtout les réseaux sociaux pendant bien des semaines. Nous le savions mais nous avons préféré nourrir ce buzz parce que notre société est tout simplement malade. Nous avons préféré nous nourrir de ce buzz parce que tout simplement, nous n’avions rien d’autre à nous mettre sous la dent. Nous sommes dans un pays où la médiocrité occupe une place dangereusement significative. Nous vivons dans une société où chacun cherche inconsciemment à noyer sa peine en s’agrippant lamentablement au sensationnel, ou encore à «l’humour». Nous assistons à une course de « qui sortira la meilleure vanne » ou « qui fera ou dira le truc le plus insolite » qui animera nos statuts en attendant un autre phénomène auquel nous nous ruerons tous telles des mouches en chaleur.
Remarquez, l’effet buzz existe dans tous les pays du monde. La seule différence est que cet effet buzz est très souvent à l’image de chaque société. Malheur à nous, Sénégalais, qui avons une société en perte de repères et qui promeut constamment le culte de la médiocrité. Notre éducation sénégalaise, dont les louanges ont été tant chantés par les griots, est actuellement en pleine agonie. Qu’il s’agisse de l’éducation scolaire ou de l’éducation de base, elle agonise sous le regard complice de ceux qui la composent.
Nous avons habitué nos enfants et petit frères à plus s’intéresser à Koukandé qu’aux œuvres au programme, aux documentaires ou aux enseignements religieux.
De grâce, cessons d’être de mauvaise foi en voulant faire de Koukandé, ce visionnaire, le bouc émissaire de nos failles éducatives. Arrêtons une seconde notre hypocrisie bien sénégalaise qui se plait à voir les causes de nos défaites chez tout le monde sauf chez nous-mêmes. Il est temps de nous remettre en question et de réapprendre à nous concentrer sur l’essentiel. Il est temps de lancer l’alerte sur le devenir de notre société avant qu’il ne soit trop tard.
Il est temps. Il est vraiment temps.
Stefane Kabou

133 Whatsapp
Annonces
guest
3 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    18:29 - 24/09/2021

    Magal 2021: Tous les moyens sont bons pour rallier Touba (Photos)

    Whatsapp
    18:25 - 24/09/2021

    Ziguinchor : Le 1er président intérimaire de la Cour d’Appel retrouvé mort à domicile

    Whatsapp
    18:12 - 24/09/2021

    Supposé conflit avec Mame Thierno: Cheikh Modou Kara recadre ses disciples (Senego Tv)

    Whatsapp
    18:09 - 24/09/2021

    Kaolack, foison de candidatures : Babacar Sadikh Sokhna de l’Afp alerte Macky Sall 

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp