Khalifa Sall sur la facture réclamée par la Senelec: « On ne peut pas nous imputer des dettes »

Khalifa Sall sur la facture réclamée par la Senelec: « On ne peut pas nous imputer des dettes »

Le maire de Dakar a réagi à l’information sur la dette que devrait les collectivités locales, et en particulier la Mairie de Dakar devrait à la Senelec. Selon le premier magistrat de Dakar, depuis 2004, l’éclairage public n’est pas du ressort des collectivités locales. Il l’a fait savoir à l’occasion du vote du budget 2016 de la Ville de Dakar.

« J’ai lu partout que nous devrions 12 ou 10 milliards à la Senelec, que les collectivités locales du Sénégal devraient des milliards. Le président Wade avait décidé vers 2004, alors que nous n’étions pas encore là, c’est du temps du maire Pape Diop, que l’État prendrait en charge l’éclairage public des collectivités locales. Il n’y a pas eu de décision contraire depuis lors », a fait savoir Khalifa Sall.

Pour le maire de Dakar, les collectivités locales ne doivent rien à personne. Selon lui, la décision qu’avait prise le président Abdoulaye Wade a été confirmée en 2012. Donc, les maires ne doivent rien à la Senelec.

« Le président Macky Sall l’ a confirmé en 2012. Pourquoi doit-on demander aux collectivités locales des comptes, étant entendu que l’État s’est engagé à le faire. Le jour où l’État écrira pour dire que je ne le ferai plus, les villes verront. Pour l’instant, on ne peut pas nous imputer des dettes, nous ne devons rien à personne », a tranché le maire de Dakar

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire