Kenya: Inondations tragiques forcent la fermeture prolongée de nombreuses écoles

Kenya: Inondations tragiques forcent la fermeture prolongée de nombreuses écoles

La rentrée scolaire au Kenya, initialement prévue pour le 29 avril après trois semaines de vacances, a été postposée en raison de pluies torrentielles qui ont débuté en mars. Ces intempéries ont provoqué des inondations catastrophiques, entraînant la mort de 277 personnes et l’effondrement d’une retenue d’eau près de Nairobi fin avril, ravageant le village de Ngeya.

L’impact sur le secteur éducatif est immense : plus de 45.500 écoles primaires et secondaires ont subi des dommages. Malgré une réouverture de la majorité des établissements le 13 mai, les élèves des zones les plus touchées sont accueillis par d’autres écoles. Les autorités déploient des efforts pour recenser les élèves déplacés et évaluer le besoin continu d’hébergement temporaire.

Le gouvernement kényan alerte également sur le risque persistant de glissements de terrain et de coulées de boue, menaçant davantage la stabilité de régions déjà fragilisées. Un parent d’élève soutient cette adaptation : « Nous soutenons cette politique qui permet aux enfants d’aller dans n’importe quelle école, pour le moment ».

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire