PUBLICITÉ

Journée de la Francophonie: Au delà du partage linguistique, la gêne du FCFA…

Mercredi 20 mars 2019, Journée internationale de la Francophonie. 49 ans depuis le 20 mars 1970, quanda été créé au Niger, l’Agence de coopération culturelle et technique (Acct), future Organisation internationale de la Francophonie (Oif). Presque quinqua, la dame qui allaite 220 millions de fils -sans phallocratie aucune, chères sœurs- traîne sa linguistique échine tous les continents.

Occasion à Senego de revisiter la polémique autour du FCfa qui ne cesse d’enfler, fédérant et divisant, pour Cfafricainement participer à, convenons-en, ce qu’on appelle fête.

Car cette monnaie africaine, gérée par l’Afrique, mais dont le destin est entre les mains de la France, est emblématique des rapports qui, sous nos Tropiques, font de la Francophonie, autre chose qu’une communauté langagière.

Pas moins de 50% des réserves de change sont déposées auprès du Trésor français, en contre partie de la garantie de la parité fixe Euro/Cfa. Etat de fait qui, dans tous les pays où a cours le Cfa, divise citoyens activistes rejetant cette monnaie et leaders étatiques, Macky Sall et Alassane Ouattara, affectivement attachée à cette monnaie. Paradoxe, franciseront certains, ne comprenant comment chérir le FCfa, tout en voulant procréer une monnaie Cedeao.

La géopolitique est là et instille à cette relation en la France et l’Afrique cette sorte d’attirance/répulsion. Nous adorons partager le Français et détestons le Franc qui prénomme notre monnaie. Ce qui nous conforte à croire que la culture nous lie à la France mais l’économie nous délie d’elle. Et, pour cause, moult vecteurs d’opinion, leaders de l’intelligentsia africaine, entre autres, l’économiste togolais, Kako Nubukpo, l’activiste franco-béninois Kemi Seba et le membre du Frapp Guy Marius Sagna, ont eu de malheureuse fortunes pour avoir considéré le FCFA comme arme invisible de la France pour maintenir ses positions en Afrique.

Vrai ou pas, la polémique s’est politisée, avec le leader de Pastef, Ousmane Sonko qui, en novembre dernier, à Paris, estimait que « cette monnaie n’est pas calquée sur la taille réelle de nos Economies et ne nous permettra jamais d’être compétitifs à l’exportation », avant d’alimenter un remous diplomatique entre la France et l’Italie.

Sans rien altérer à la beauté de la Langue française que nous partageons et dont nous participons à la vie démographique.

Bonne Journée internationale de la Francophonie !

(8) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
charles

1958 ON DEMANDE L’INDEPENDANCE,2019 ON DEMANDE DE FAIRE OUBLIER LE FRANC CFA:UNE GROSSE CATASTROPHE ARRIVE SUR NOS TETES.ON NE SAIT RIEN FAIRE,DEJA UN BULETIN DE NAISSANCE,ET UNE PIERCE D’IDENTITE ON Y ARRIVE PAS A FAIRE EN TEMPS ET EN HEURE ET VOILA DES BILLETS DE BANQUE.VA T’ON FAIRE DES FAUX? CATASTROPHE L’AFRIACAIN LE REVEUR.ON DEMANDE DE SUPRIMER LE CFA,IL FAUT AUSSI AVOIR UNE SEULE NATIONALITE.

papi

c’est facile de dire qu’on doit se séparer du FCFA mais il est très difficile de le faire et aussi on a tous vu les pays africains qui ont leur propre monnaie notamment la guinée la Mauritanie et j’en passe depuis fort longtemps qu’elles ont eu leur monnaie et elles sont toujours en retard sur tout les plans et vous voulez que l’on fasse pareillement , même si le FCFA est un obstacle mais c’est aussi un mal nécessaire

keuch

Boulengnou sonale vernacle yi di wakhthi F CFA SÉNÉGALAIS wakhado rek khamoulen touss thi linguendi wakh,ta boguener lamb sa poche dioule CFA fathe sa sokhla,boudinde CFA lofiye tekk wakhlengnouko yenna soff sénégalais ta beugue BUZZ TA BARILER AY TOUBAB YOU GNOULE THIPP THIPP.

bathie

Kheuch boulema wakh wakhou sénégalais waye youkhondo rek ta dougnou kham lougnouye youkhou.

Mendy

J’ai trouvé que des commentaires périlleux des innocents, à quoi le F CFA peut nous servir ? Ouvrez les yeux, cette monnaie est une bombe à retardement. Basta la francia…

FIN DE MON DIVORCE MARA 0022960401*523

je m’appelle Isaac Diop.
ce Mara est de bonne foi et d’une perfection sans pareil pour resudre nos problèmes.
marabotdahbeni.onlc.eu
vive le sénégal
merci

Sadio

Tres sincerement les sites devraient penser a corser davantage les conditions d’adhesion aux sites pour nous eviter de lire des commentaires de gens qui n’ont meme pas voix dans leur propre maison. Nous voulons d’un echange pertinent et non des critiques deconstructives. Quant au franc CFA, ce n’est pas une monnaie africaine mais plutot une monnaie utilisee par 14 pays africains. Le franc comme son nom l’indique est la monnaie coloniale de la France. Tous les pays developpes ou aspirants au developpement, se doivent leur propre monnaie afin de jouer sur les marches mondiaux.
Maintenant, descendants de rabateurs d’esclaves laisser nous tranquille svp

Publier un commentaire