Jean Paul Dias vend la mèche: Des listes ont été « louées » à 1 million de francs CFA pour les Locales

Le Bloc des centristes gaïndé (Bcg) – qui s’est fendu d’une déclaration, hier – dit avoir constaté de «graves manquements à l’éthique et à la culture républicaine et des dysfonctionnements préjudiciables à l’harmonie nationale». «Le Bcg a appris, sur aveux de certains, que dans la banlieue des partis minables ont « loué » leur récépissé à de tristes sires ou des mouvements opportunistes, prétendus citoyens, pour leur permettre de se présenter.

En d’autres termes, ces formations politiques ont octroyé leur investiture contre le paiement de sommes variant de 500 000 francs Cfa à 1000 000 francs Cfa», dénoncent Jean-Paul Dias et Cie qui estiment que ce «genre de situation rappelle l’urgente nécessité de rationalisation des partis politiques pour en exclure ceux qui persistent à refuser continuellement à se présenter seuls aux élections».

Sur l’affaire de la liste de Touba, le Bcg dénonce la loi sur la parité. Pour le parti de Jean-Paul Dias, «cette parité absolue est bien une loi démagogique, anticonstitutionnelle, car discriminatoire, anti-culturelle et socialement dangereuse».

«Le Bcg n’a eu de cesse de marquer son hostilité contre le caractère absolu de la parité. Il répète : Parité ? Peut-être ! Absolu ? Non ! En attendant son retour à l’Assemblée nationale, le Bcg invite ceux qui y sont à prendre les initiatives adéquates, en vue, sinon de supprimer la loi sur la parité, du moins de la dépouiller de son caractère absolu qui ne rime à rien du tout», assènent Dias-père et Cie.

«Pour l’heure, le Bcg observe la situation pour voir quelle sera l’issue réservée à ce qui pourrait apparaître comme un cas jurisprudentiel. Et il invite toutes les formations politiques à se prononcer publiquement sur cette affaire et cette question», concluent-ils.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire