PUBLICITÉ

« J’ai transféré un détenu de Bakel à Dakar par train durant 4 jours »

Ancien garde pénitentiaire, à la retraite, Waly Mbodj était l’invité de Senego pour parler de la situation carcérale au Sénégal. Son diagnostic sur le volet sanitaire montre une grande négligence des pouvoirs publics, qui a causé beaucoup de dégâts. 

Non application des lois en vigueur…

Selon Waly Mbodj, il est prévu dans chaque prison, un médecin généraliste et un médecin psychiatre  conformément au décret 66-1881 et à loi 72-23,  qui régissent le personnel de l’administration pénitentiaire.

« Ces dispositions n’ont jamais été suivies par l’Etat du Sénégal. Au contraire, on désigne un médecin pour toute l’administration pénitentiaire et des infirmiers, qui n’ont pas de très hauts grades. »

Des morts par négligence…

L’invité de Senego est revenu sur son pénible parcours de Bakel à Dakar,  avec un détenu malade, révélant que des prisonniers sont morts parce que tout simplement ils ont été négligés.

Parlant du décès du jeune Cheikh Ndiaye à Rebeuss, M. Mbodj dit être  contre l’existence  d’une prison pour mineure, qui favorise le banditisme et l’homosexualité . Il prône la création d’un centre de rééducation, qui va leur permettre d’avoir une qualification professionnelle.

Il en dit plus. Regardez !

whatsapp 103
Annonces

(3) commentaires

Adama Beye

Pour le cas de REBEUS cest pas un cas particulier mais un cas voulu depuis combien de presidences ? jai entendu un chien qui dit ils le meritent ces prisonniers. Ces prisonniers ce sont vos freres vos soeurs vos femmes et vos meres,moi y compris.Mais sont pas des animaux.les traiter comme des animaux non.

100Haine&Amp;100Rancune

Jamais leurs fils y seront détenus. C’est pourquoi le gouvernement s’en fout des conditions.
Mais qu’ils sachent que prison « djomboul ken ».
Ils sont inhumains nos dirigeants.
Yalnalen yalah alakk ñom tamite

Dogo

C’est vrai Adama Beye.
C’est pas parcequ’on a fait un faux pas dans la vie qu’on doit être traité comme un animal.
Les photos de prisonniers empilés que je vois sont indignes d’un état de droit.

Publier un commentaire