Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Italie – Bus a brûlé : Le rapport sur le ”pyromane” sénégalais rendu public

Le rapport concernant le Sénégalais, Ousseynou Sy qui avait brûlé en 2019 un bus et à son des élèves, est tombé. Un rapport qui accable, de toutes parts, le pyromane, chantre du panafricanisme, mais aussi l’homme qui dit lutter contre la politique européenne qui exploite l’Afrique. En attendant la poursuite du procès, les 8 et 13 juillet, Senego qui a visité ilprimatonazionale.it, exploite le rapport.

Milan le 20 mars 2019…

Milan, 30 juin – Le Sénégalais de 47 ans Ousseynou Sy a détourné et incendié, le 20 mars 2019,  un bus à San Donato Milanese avec à bord 50 élèves, deux professeurs et un concierge. Une action, dit le rapport, qu’il “réalisée de manière tout à fait consciente”.

Un massacre à peine effleuré, évité seulement grâce à l’intervention des forces de police. Un fait qui voit maintenant Sy accusé d’enlèvement, d’incendie, de résistance et de blessures corporelles avec la circonstance aggravante d’intention terroriste. M. Sy avait joué la carte de la victimisation déclarant qu’il avait fait le geste en entendant “les voix des enfants qui mouraient en Méditerranée”, qui le suppliaient de faire “quelque chose de sensationnel pour que cela ne se reproduise plus jamais”.

L’expertise des psychiatres

A cause de la pandémie de covid-19, le procès reprendra finalement en juillet. Les prochaines audiences ont été programmées pour les 8 et 13 juillet, jour où le verdict pourrait être rendu.
Selon les psychiatres Renato Ariatti et Franco Martelli, auteurs du rapport demandé par la Cour d’Assises de Milan, Le Sénégalais n’est affecté “par aucun trouble psychiatrique pouvant être encadré dans un diagnostic codifié” et “il n’a pas été possible de déduire l’existence, au moment des faits, d’un déséquilibre psychopathologique. Et encore “il est difficile de voir une infirmité d’esprit à la base de la dynamique et de la genèse du fait. Il n’y a pas de rupture avec le contexte réel, qui met l’homme dans une situation qui l’empêche d’avoir un comportement alternatif et plus approprié au niveau des conventions sociales et du respect de la loi”.

Traumatisé à jamais

L’avocat Antonino Ennio Andronico, avocat des familles de tous les enfants pris en otage dans le bus, a expliqué qu’il s’agissait “d’un acte terroriste contre des citoyens sans défense. Il est difficile pour les enfants d’oublier, même si vous essayez de le faire”. Les élèves souffriraient toujours d’anxiété, de manque de concentration, de troubles du sommeil, de pleurs et de dépression à la suite du traumatisme subi. Selon l’enquête menée jusqu’à présent, Sy voulait perpétrer un massacre sur la piste de l’aéroport de Linate afin d’influencer la politique d’immigration et “d’intimider la population”. Décisive pour l’enquête a été la vidéo, d’une durée de 37 minutes et mise en ligne sur Youtube, dans laquelle le Sénégalais s’interrogeait : “Vive le panafricanisme, combattons les gouvernements corrompus et critiquons la politique européenne qui exploite l’Afrique”.

ilprimatonazionale.it

31 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    15:43 - 26/10/2020

    Cellou Dalein Diallo: “La Guinée mérite mieux qu’une répression sanglante et aveugle…”

    Whatsapp
    15:35 - 26/10/2020

    Roselyne Bachelot :« Macron n’a jamais tenu le moindre discours anti-islam »

    Whatsapp
    15:20 - 26/10/2020

    Caricatures du prophète Mohamed : l’ambassadeur de France convoqué par les autorités pakistanaises

    Whatsapp
    15:19 - 26/10/2020

    Mansour Faye sur l’émigration clandestine ” Non seulement elle est triste mais elle douloureuse “

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp