PUBLICITÉ
fggrrggg - ISJA : L'affaire du voile n'est pas définitivement résolue par l'Etat...

ISJA : L’affaire du voile n’est pas définitivement résolue par l’Etat…

Les 22 filles voilées de l’institution Sainte Jeanne d’Arc (ISJA), qui étaient interdites d’accès en classe, seront réintégrées le jeudi 19 septembre 2019. Un consensus a été trouvé entre la direction de l’école et le ministre de l’éducation tard dans la nuit de ce jeudi 12 septembre. Les familles seront reçues individuellement par la direction de l’établissement, en présence de l’Inspecteur d’Académie qui veillera au respect, par les élèves, des conditions définies.

Toutefois, à voir de plus près les points d’accord, tout porte à croire que le problème n’est pas définitivement résolu par l’Etat du Sénégal. 

Réintégration 2019-2020

Le ministère de l’Education nationale et l’administration de l’Institution Sainte Jeanne d’Arc se sont accordés, ce mercredi 11 septembre 2019, d’abord sur le fait que « les vingt-deux (22) élèves seront réintégrées dans l’établissement, pour l’année scolaire 2019-2020, à compter du 19 septembre 2019 ». Autrement dit, pour l’année scolaire 2020-2021, aucun  consensus n’a été trouvé. Ainsi, l’institution Ste Jeanne d’Arc ne va-t-elle pas réitéré, à partir de ce moment, sa volonté d’interdire le voile.? Tout porte à le croire, du moment qu’ils sont revenus à leur décision avec réserve.

Quid de 2020-2021 ?

En pareille cas, l’Etat du Sénégal sera tenu responsable d’éventuelles perturbations pour l’année scolaire 2020-2021, car ayant résolu le problème à court terme, donc à moitié. En effet, cela aurait été plus logique d’imposer à l’école de revoir son nouveau règlement intérieur qui interdit le port du voile pour se conformer à la charte fondamentale du pays, qu’est la Constitution.

Un règlement intérieur qui fait partie des normes les plus inférieures, de bas étages,  est loin d’être  sur la même longueur d’onde que la Constitution du Sénégal.  Surtout lorsqu’il comporte des dispositions contraires. Du moment que la charte fondamentale du Sénégal garantit la liberté religieuse à tous les citoyens.

Foulard imposé, sur mesure

Comme deuxième point de l’accord, il est dit que « les élèves porteront l’uniforme assorti d’un foulard, de dimensions convenables, fourni par l’établissement et qui n’obstrue pas la tenue ». 

Là aussi, nous sommes toujours dans le cadre d’une atteinte à la liberté religieuse. Le voile qui se limite à couvrir la tête ne s’aurait obstruer la tenue de l’école.  Pourquoi l’ancien règlement intérieur qui exigeait le voile aux couleurs de l’école n’a pas été reconduit. Implicitement, il y a toujours une volonté manifeste du dédain à l’endroit voile par l’ISJA.

Pourquoi cette hésitation ?

De quoi l’Etat du Sénégal a-t-il peur ? Lorsque le problème avait surgi au mois de mai 2019, le ministre  de l’Education nationale a juste sorti un communiqué rappelant le  principe de la laïcité, sans pour autant apporter des mesures concrètes. « Aucun établissement public ou privé ne peut déroger au principe de la laïcité de l’éducation garanti par la Constitution sénégalaise » avait dit Mamadou Talla.  Ce qui n’a pas empêcher l’école de récidiver. Et cela risque d’arriver encore avec ces dernières négociations.

whatsapp 222
Annonces

(15) commentaires

Gueye Seny

Un etat ne negocie pas..cet etat est incapable

Asse

Avec cet État -là, notre avenir est obstrué. Foulak fayda nada. Quand il s’agit de pourchasser des diseurs de vérité, nos gouvernants sont des experts mais quand l’heure de prendre ses responsabilités devant l’histoire sonne, c’est la fuite en avant. Cet événement sur l’ISJ en est une preuve.

    [email protected]

    J ai vraiment mal pour mon pays au moment où le pays est gangrené par des perversions les dangereuses, viols,crimes atteinte à la pudeur ,où etait ses croyants qui se drapent de la religion pour nous casser les tympan, foýé Diney bi mettons tie Sénégal et c est honteux y a pas un jour qu il ya pas au Sénégal un acte qu on ne voyait dans le Sénégal d avant tous ses pseudos musulmans qui crient au scandales j aimerais bien les voir dans les problèmes que vit le peuple tous ses griots qui sont sur les plateaux de télé et sur les réseaux sociaux pour nous dire des absurdités, où étaient quand on sacrifiait les talibes où étaient quand des crimes les plus odieux sont commis ,où ils quand des sénégalais sont sortis dans la rue pour la mal gouvernance, où dont ils pour les abris provisoires des enfants à cl école où quand chaque jour que dieu on entends des enfants de bas âge être enceintes par des adultes sue ce soit dans les écoles partout, ou sont ils pour la bonne marche de la société ,où quand la justice est piétinée j ai honte pour mon pays j ai mal pour mon qu on renie nos valeurs comme si aujourd’hui le problème du Sénégal se résumait au voile .c est pathétique ,je le dit a qui veut l entendre et j invite aux chrétiens du Sénégal de réfléchir parce que cette cohésion sociale qu on dit n est en faites qu une façade ,les religieux qui devaient être les remparts se sont initié dune manière partisane et partiale et c est très dangereux. Nafeque bi ak acque dafa beurri tie deuk bi moral ak ethique amatoul parce que nit nie donio niemey yalla tey lolou dafa diegui dayo .tey Dal au Sénégal je suis outré d entendre dans des bouches on est dans un pays laïque a majorité musulmane cela est dangereux pour le vivre ensemble ,un pays laïque c est pas c a c est effectivement pour éviter ses dérives qu un pays est laïque ,Est ce que Nafeque dou ngua guisse DEUG dojo wakh ,saint Jeanne Darc une école qui 80 ans d existence des générations générations se sont succédées et y a jamais eu de problèmes pourquoi aujourd’hui c a posé problème c est qu il y a une raison ses parents d élevés sont rentrées dans la manipulation et jouer sur l émotion pour faire plus d impact pour véhiculer leurs idéologie .Tout ceux qui se sont enflammés savent qu ils disent pas la vérité mais c a pas l air de le gène tiey Sénégal

Zal

L’état ne voulait pas négocier avec les enseignants qui étaient dans leur droit maintenant il négocie avec une toute petite école. Mon pays va vraiment mal. Mettons les hommes qu’il faut à la place qu’il faut.

Konaté

Ceux qui commencent la j’aurais bien aimé voir leur réaction s’ils étaient à la place des autorités actuelles

Auguste Bruno D'erneville

A mon sens le voile ne fait pas l’islam, ce n’est pas une condition pour être musulmane et je suis désolé pour ceux qui veulent en découdre à tout prix avec »l’institution catholique » pourtant c’est pire avec les « institutions musulmanes ». Il y a des attitudes de mépris qui ne disent pas leur nom, et j’en suis encore désolé moi qui aie ma famille à 95% musulmane et qui suis absolument fier et certain de l’espérance qu’ offre ma religion. Nos mères, nos tantes, nos soeurs portent des foulards et des mouchoirs de tête, et c ‘est ça notre thiossane, personne ne me démentira, je dis bien personne même les religieux musulmans; pourquoi donc 26 filles qui n’ont la culture sénégalaise que de nom devraient elles rechigner à mettre un foulard ou un bonnet, à moins qu’il y ait des tentatives de manipulations? Mes frères regardons nous dans un miroir et reconnaissons notre manque de justice. Si nos coeurs n’acceptent les écoles catholiques et ce qui y est donné comme education alors allons ailleurs sans faire de vague. En tout cas mes propres parents musulmans savent que je passe en vertu, de loin devant, ils me connaissent et moi je les connais. Togn dou galath.

    Diaxlé

    Tu as parfaitement raison. Dans cet article Mr Amath Diouf nous dit que la Constitution est au dessus du régement intérieur de l´école. Absolument vrai. Mais quant est -il des écoles privées musulmanes qui exigent le port du voile? Est ce que leur réglement intérieur est au dessus de notre constitution? Et ces villes sénégalaises qui interdisent la musique, le sport, …ou bien ces villes qui n´acceptent pas la création d´autres lieux confessionnls. Je persiste et signe: Le port du voile n´est pas une obligation théologique , ni une obligation réligieuse. Il est plutôt psychologique et culturel. Si les filles portaient des foulards comme nos arrieres grand-mères et respectaient les régles de l´école il n´y aurait pas de bruit. Mais elles portent le foulard islamique, ne veulent pas se mettre à côté des garçons, ne veulent pas saluer les hommes, ne veulent pas faire le sport comme les autres… Onn ne laissera pas ces gens là semer la guerre chez eux et diviser les sénégalais et pulvériser notre pays qui a toujours vécu dans la paix.

      Eusebio

      Bien dit mon frere. Et je m interroge sur le professionnalisme du journal senego. Le parti pris est tellement flagrant qu on dirait qu il essaie d endoctriner au lieu d informer. Il endoctrine avec un niveau de culture generale si bas qu il ne mérite pas quelques secondes de lectures. Le paradoxe du Sénégal c est comme si les religions minoritaires sont juste tolérées et que la constitution n est qu un simple faire valoir. Se faite respecter dans sa condition de minoritaire est un acte républicain et citoyen. Mes injustices qui doivent mobiliser nos énergies sont si nombreuses pour qu il nous soit lpisible d ergoter sur des points de details parce qu on veut destabiliser une ecole qui fait notre fierté.

    Clarence

    merci mr. D’erneville. vous avez tout dit. je vous connais bien et vous estime pour votre franchise, votre sérieux et votre droiture

Sarakolew2F Pro

Un gouvernement installe par la france ne peut representer le peuple.

Baba 99

Auguste ton raisonnement souffre souffre de partialité Ni l’islam ni le catholicisme ne sont NOS TRADITIONS. Mbourou fof ko farine.

Baba 99

Si ces religions jouent un rôle fédérateur, pourquoi pas ? mais on ne doit pas se divuser pour ou à cause d’elles.

Amady Mane

Amoul negocier il faut retirer l agremnt

Renè Diagne

J espère de tout coeur que cette affaire soit résolue.il ny a pas à dire l ecole doit respecter notre constitution.point.

Marcel

Les auteurs de ses propos ingnore volonterement la constitución Sénégalaise á ce propos. La causé de cet aveuglement manifeste de la majorité religieuse reste á analyser.La paix soit avec ce Pays au Nom de JÉSUS ,L’AGNEAU de Dieu.

Publier un commentaire