Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

“Investitures pour les locales de 2022 : Dakar, casse-tête des coalitions !”

Au cœur de toutes les convoitises politiques, le fauteuil de maire de Dakar constitue également un véritable casse-tête pour les coalitions Benno Bokk Yakaar, Yewwi Askan Wi et Wallu Sénégaal. En effet, à moins de dix jours de la fin du dépôt des dossiers de candidatures pour les prochaines élections municipales et départementales, aucune de ces trois principales coalitions de partis politiques engagées dans la course à ces élections municipales et départementales n’est parvenue à désigner son candidat pour la ville de Dakar.

Décidément, le choix du candidat au fauteuil de maire de la ville de Dakar est un véritablement casse-tête électoral pour les trois principales coalitions de partis politiques engagées dans la course aux élections municipales et départementales du 23 janvier prochaine que sont : Benno Bokk Yakaar (majorité présidentielle) Yewwi Askan Wi (opposition initiée par Taxawu Dakar, Pastef et Pur) et Wallu Sénégaal (opposition initiée par le Pds).

La preuve, à moins de dix jours de la fin de la période de dépôt des dossiers de candidatures pour ces élections, l’heure est toujours aux tractations politiques au niveau des états-majors de ces principales coalitions pour essayer de trouver un consensus autour de celui qui sera le porte-étendard dans la capitale. Pendant ce temps, sur le terrain, la tension monte d’un cran notamment chez les partisans des différentes personnalités qui ont déjà affiché leur ambition pour le fauteuil de premier magistrat de la capitale actuellement sous contrôle du camp de Khalifa Ababacar Sall, ex maire révoqué par un décret présidentiel suite à sa condamnation dans l’affaire de la caisse d’avance de la ville de Dakar.

Au sein de la mouvance présidentielle, tous les yeux sont rivés vers Macky Sall, président de la République et président la grande coalition présidentielle et de Benno Bokk Yakaar (Bby) qui avait demandé à ses partisans de rester à son écoute concernant le choix des candidats de la mouvance. Le président devra, au risque de créer dans son propre camp une situation de frustration avec tout ce que cela comporte comme conséquence, notamment avec le spectre de vote sanction, procéder à l’arbitrage entre les candidatures de l’actuel ministre de la Santé et celui de l’ex-ministre des Affaires étrangères et des sénégalais de l’extérieur dont les partisans sont en pleine guerre de positionnement pour la tête de liste de la majorité.

Seul rescapé du camp présidentiel après le déluge de la coalition Taxaw Ndakarou de Khalifa Ababacar Sall lors des locales de 2014 sur la capitale, Abdoulaye Diouf Sarr, après un mandat passé à la tête du Conseil municipal de la commune de Yoff (2014-2022), ne rêve désormais que du fauteuil de maire de la ville de Dakar. Aujourd’hui, sa candidature à ce poste est soutenue par une partie de la collectivité Léboue. En face de lui, Amadou Ba, renforcé par les victoires obtenues par la majorité depuis son parachutage par le chef de l’État à la tête de la coordination départementale de la coalition Benno Bokk Yaakaar (Bby) à Dakar, en 2016.

YEWWI ET WALLU, DANS LE MËME DILEMME !

Outre le camp présidentiel, la coalition Yewwi Askan Wi lancée en grande pompe en début du mois de septembre dernier par Khalifa Ababacar Sall, Ousmane Sonko et le marabout Serigne Moustapha Sy n’est pas également épargnée par cette agitation autour du poste de maire de Dakar. La preuve, au sein même la famille politique de l’ex-maire Khalifa Ababacar Sall, Taxawu Dakar, c’est une situation de confusion totale qui règne.

Entre la mairesse sortante, Soham Wardini, dont la candidature a été déclarée samedi dernier, forclose par le comité de recensement des candidatures de la coalition Yewwi Askan Wi et Barthélémy Dias, maire sortant de la commune de Mermoz-Sacré et candidat déclaré à la mairie de Dakar, c’est la guerre totale. Et au-delà de ces proches de Khalifa Ababacar Sall, il y a également les quatre autres responsables de cette coalition qui ont déjà déposé leur dossier de candidat à la candidature au poste de maire de Dakar que les leaders de Yewwi Askan Wi devront également trancher.

Initiée par le Parti démocratique sénégalais (Pds), la coalition Wallu Sénégal n’échappe pas également aux convoitises du fauteuil de maire de Dakar. La preuve, l’unité de ce bloc a même failli voler en éclats la semaine dernière, lors d’une réunion consacrée à la question des investitures. En effet, lors de cette rencontre, le représentant du Pds a fait part à leurs allies de l’intention du président Wade de positionner ses hommes sur 42 conseils départementaux sur les 46 que compte le Sénégal en plus de la ville de Dakar.

Une situation qui a fait sortir de leurs gonds les camarades de Pape Diop, ancien maire de Dakar sous le régime libéral du président Abdoulaye Wade et président de la Convergence Bokk Gis Gis. En réponse, ils ont ainsi clairement rétorqué à leur allié du Pds que Pape Diop qui réclame lui aussi huit départements ne tient pas à laisser un autre diriger la liste de Dakar, plongeant ainsi cette coalition dans une situation d’incertitude. Aujourd’hui, on attend toujours la réponse finale du pape du Sopi par rapport à cette position de Pape Diop et compagnie sur la capitale. Une ville à fort enjeu électoral et politique.

Par NANDO CABRAL GOMIS

6 Whatsapp
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    6:15 - 28/11/2021

    Audience Macky – Djibril Ngom- Me Moussa Diop dénonce “la grosse enveloppe de la honte”

    Whatsapp
    6:01 - 28/11/2021

    Audience Macky – Djibril Ngom : Lansana Gagny Sakho exprime sa “honte”

    Whatsapp
    4:02 - 28/11/2021

    Royaume-Uni : Deux cas du variant Omicron détectés

    Whatsapp
    1:39 - 28/11/2021

    Audience Macky – Djibril Ngom : “C’est un pied de nez à la gouvernance vertueuse”, (M. Diakhaté)

    Whatsapp
2
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp