« Idrissa Seck ne sera pas présent à ce soi-disant dialogue pour cautionner un éventuel coup d’État… »

Un autre candidat qui ne prendra pas part au dialogue convoqué par le président Macky Sall. Il s’agit de Idrissa Seck. Selon son mandataire, As Babacar Guèye il ne sera pas présent « à ce soi-disant dialogue pour cautionner un éventuel coup d’État constitutionnel savamment orchestré par un Président en fin de règne, et à qui, le Peuple a fini de tout donner ».

Dans un texte publié par nos confrères de emedia et exploité par Senego, le Mandataire du candidat Idrissa Seck a rappelé les propos de son leader après son enregistrement à la RTS le vendredi 2 février 2024, à l’avant-veille du démarrage de la campagne électorale. « Le dialogue pour la réconciliation nationale et pour l’apaisement des cœurs, avait-il dit, doit être le premier chantier du prochain Président élu », avait-il dit.

Ce qui, pour lui, signifie en termes clairs, « que cela ne peut et ne doit être, celui du Président Macky Sall, dont le mandat expire inévitablement le 2 avril 2024. Malheureusement au Sénégal, l’écoute attentive n’est plus une qualité de nos jours. Et la fausse perception prime fortement sur la réalité souvent biaisée des hommes et des faits. Et, hélas, le Président Idrissa Seck, l’éternel incompris, fait partie des plus grandes victimes de cette nouvelle tendance à l’ère des fake news et de la manipulation partisane ».

Le président Macky Sall a annoncé jeudi dernier la tenue de ce dialogue dans le but de discuter de la date de l’élection présidentielle qui devait se tenir hier 25 février et de l’après 02 avril, date de la fin de son mandat.

8 COMMENTAIRES
  • Khadimly

    Fène rék

    • Démocratie

      Toute la coalition Gueum Sa Bopp derrière le leader Bougane . Plaident pour des Élections libres , transparentes et inclusives dans les plus brefs délais . Cependant le mot d’ordre reste le même battre campagne avec une Opposition unie , solide et stratège . Pour ensemble éradiquer ce Système politique pourri et ce Régime marionnette qui le prône .

      • AIdy

        Idy, je lui conseille de ne pas aller aux élections. Il ne représente pas plus de 2% à mon avis. Il a raté sa chance.

  • Sow

    Bravo Idy tu as bien de ne pas participer à ce soi-disant dialogue qui ne dit pas son nom
    Ton mutisme a fait croire que tu es de connivence avec ton ancien mentor.
    Il faut tenir bon car vous êtes là solution pour le pays

  • Cheikh

    Toi idrissa SECK tu as été au cœur de tous les complots politiques les plus exécrables durant ces deux décennies Au Sénégal

  • Gorgui

    Mais M. Seck, au sortir de l’enregistrement de sa déclaration à la RTS1, prôné la paix, l’entente et la concorde nationale, ce qui a été salué. C’est dans ce sillage que rencontre le présent dialogue national convoqué par le Président de la République pour s’accorder sur une date consensuelle de la présidentielle suite aux événements intervenus et sur lesquels je ne reviens pas. En tous cas, les décisions prises par les présents engageront tout le monde. Alaysago!
    Je demande aux politiciens de respecter les Sénégalais et de prendre en compte leurs aspirations à la paix, à bla sécurité et à leur promotion économique et sociale, ce qui n’est point des préoccupations pour ces politiciens dont plus de la moitié sont comptables du bilan de l’actuel régime. Yeureum lene askanwi.

  • Adianda

    IDY magouille et combine rék Lui il s’entend très bien avec le sale tueur macky Le peuple vous a tourné le dos et quelques soient vos agissements vous n’avez aucune chance d’être écoutés Svp collez nous la paix

  • Amadou Demba Dieng

    Ah enfin notre Idy National qui prend position sur le strapontin du bus du Sénégal en marche pour une réconciliation de ses enfants. J’aurais aimé que le chevronné politicien qu’il est montré le chemin à suivre pour d’une part organiser des.élections apaisées et d’autre part se prononcer clairement sur l’après 2 Avril. Les « il fallait,il aurait fallu.. » sont de la dimension des novices en politique et autres hableurs sans expérience aucune. La politique de la chaise vide n’a jamais été payante. Bien au contraire c’est un blanc seing offert aux participants du dialogue

Publiez un commentaire