BRVM-10 184,14 0,18 BRVM-C 193,59 -0,11 Dernière mise à jour : Vendredi, 21 septembre, 2018 - 22:45

BOA SN

-2,27

SONATEL

0,00

TOTAL SN

0,00
PROGRAMMES TV
Votre Horoscope du jour En ce moment à Dakar 27° partly-cloudy-day
Annonces

Ibrahima Ly co-détenu d’Imam Ndao: « j’ai été trahi, on m’a promis des bourses d’études… »

Etudes, Ibrahima Ly, Imam Ndao, Procès Imam Ndao, Promesses, Syrie, trahison

Deuxième affaire du procès de l’imam Ndao et Cie, concernant Ibrahima Ly. Trois (3)  chefs d’accusation pèsent contre lui, à savoir l’association de malfaiteurs; acte terroriste par menaces et apologie du terrorisme. Le prévenu a fait face au juge ce mercredi. Son procès est renvoyé jusqu’à demain jeudi 15 mars. 

Dans ses explications, M. Ly de confier qu’il a choisi un pays où on parle Arabe, pour apprendre la langue, répondant au juge qui lui demandait pourquoi s’est-il rendu en Syrie. Selon Ibrahima Ly, c’est un certain Abou Khadija, rencontré dans la mosquée qu’il fréquente, qui lui aurait proposé de se rendre en Syrie, ce qu’il a accepté sans sourciller pour la bonne et simple raison que le frère de ce dernier, Abou Khadija, s’y était rendu avant de revenir avec sa femme, en France. Il s’est alors dit qu’il n’y avait pas de risque.

Toutefois, il reconnait avoir signifié à Abou Khadija qu’il y avait la guerre dans ce pays. « Je ne suis pas parti en Syrie pour combattre…« , persiste-t-il, non sans préciser que son voyage était motivé par les études car, son ami qui lui avait promis une bourse. « Il m’avait aussi dit que la zone où ils allaient se rendre était stable ».

C’est par la suite qu’ils entreprendront le voyage en voiture, le véhicule de Abou Khadija Diakhaté, soit de la France à la Syrie.

La déception, une fois sur place car, selon lui, c’était tout le contraire des promesses de son ami. « Après trois (3) jours, j’ai demandé à retourner en France (…), ils ont refusé« , explique-t-il non sans préciser qu’il y avait, posté devant la maison, des hommes armés qui avaient reçu instruction de tirer sur toute personne qui s’entêterait à vouloir quitter la demeure.

« Il (Ndlr: Abou Khadija Diakhaté) m’a dit que l’endroit où on partait, il n’y avait pas de guerre… J’ai vu son frère y aller et revenir en France… Son frère y étudiait« , répond-il au procureur qui est revenu sur la question du pourquoi de son voyage en Syrie, dans un pays de guerre.

« J’ai été trahi (…) On m’a promis une école avec des bourses (…) Je suis arrivé, j’ai vu des hommes et des femmes, tout le monde armé…« ,persiste Ibrahima Ly.

Ce jeudi, il sera édifié sur son sort d’autant que le procès est renvoyé.

 

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • Sire Tandian
    14 mars 2018 20 h 29 min

    Ibrahim Ly, denga boogue khaalysse bohopp, lol ou,baakhoul.

  • Roger+Milla+alias+Ken+Bugul
    14 mars 2018 20 h 37 min

    Mooo sa wakh dji yenouwoul maanah …tu sais trez bien que tu racontes balivernes ..monsieur le barbu prends tes responsabites et arretes de mentir😜😜😜😜😜😜

  • Mouhamed
    14 mars 2018 23 h 25 min

    Libéré comme vous n’avez pas de preuve

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *