Ibou Fall défend Mbougar : « Mame Mactar Gueye est un rigolo qui prône un avis sur tout » (Vidéo)

Le prix Goncourt Mohamed Mbougar Sarr fait polémique au Sénégal. L’écrivain ne fait pas l’unanimité dans son pays en raison du regard cru posé par son précédent livre sur l’homophobie qui y sévit. Ainsi, le journaliste Ibou Fall prend la défense du jeune écrivain sénégalais et tacle sévèrement Mame Mactar Gueye, président du Ong Jamra.

La colère 

« Beaucoup sont ceux qui critiquent Mbougar Sarr, sans avoir lu son livre, ni jamais écrire un livre. Ils ne connaissent rien. J’ai entendu Mame Mactar Gueye dire qu’il va lire le livre attentivement pour se prononcer. Il n’a pas écrit un livre. Il ne sait pas ce qu’est la littérature. C’est un rigolo qui prône un avis sur tout« , a déclaré Ibou Fall, sur Iradio.

Il ajoute : « Si on leur demande d’écrire un livre, c’est sûr qu’ils vont te sortir une rédaction du niveau de Cp. Le livre de Mbougar, c’est de la vraie littérature. C’est une vraie création. C’est de la recherche. Il n’y a pas de la dissertation de Cm2. »

Regardez

28
PUBLICITÉ

6 commentaire

  1. papa

    Vous donnez votre opinion et vous voulez en priver d’autres de faire pareil. L’hypocrisie à l’état pur. Ce garçon écrit pour plaire aux lecteurs blancs.

  2. Mohammed

    Bravo Ibou marre des jaloux et haineux pathétiques

  3. Slam

    Tu juge la persone sans l’entendre parler…patetique… faire la promossion des deux puces est pre-ibido au senegal…ce mourakee la haaaa bakhna dale

  4. Sénégal

    Mr est bien méprisant

  5. lamine ba

    La plaidoirie en faveur de l’homosexualité est inacceptable dans un pays comme le Sénégal. Sa pratique est insupportable ici au Sénégal. Cette perversion, défendue par certains journalistes de bas niveau inconnus du grand public, sera combattue partout et tout le temps. On n’a pas besoin d’écrire un ouvrage quelconque pour dire « non » à la l’homosexualité. Aujourd’hui c’est la bataille des idées entre le « bien » et le « mal » demain ce sera la « violence physique » entre ce même « bien » et ce même « mal ».

  6. Charles

    Mame Mactar est pire qu’un rigolo. C’est un maître chanteur