PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
macky sall 5 - "Histoire Générale du Sénégal" : Macky Sall reçoit les 5 premiers volumes

« Histoire Générale du Sénégal » : Macky Sall reçoit les 5 premiers volumes

Le Chef de l’Etat, Macky Sall, va recevoir cet après-midi, à 17 heures, les cinq premiers volumes imprimés de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours (HGS), a appris senego de source officielle.

La cérémonie est prévue à la Salle des banquets du Palais de la République, lors d’une audience entre le Président Sall et le Comité de pilotage de l’Histoire Générale du Sénégal des origines à nos jours, coordonné par le Professeur Iba Der Thiam, indique un communiqué.

     Quelques Titres

Les trois premiers volumes de l’Histoire Générale du Sénégal sont : « Sénégal ancien : origines, héritages matériels et immatériels des civilisations sénégambiennes », « La construction historique de l’espace du Sénégal XIe – XVIe siècle », « L’histoire du Sénégal du Xe au XXe siècle : Le fer du Numu, la terre des Lamanes, le glaive des rois et le sceau des marabouts ». « 1817 – 1914 : Les années d’épreuves, de luttes armées, du renouveau religieux et culturel, de refus de la domination et de consolidation du pouvoir colonial » et « Tuerie de Thiès : La grève des cheminots du Sénégal du 27 septembre 1938 » sont les deux autres volumes qui complètent ce premier travail sur l’Histoire Générale de l’Afrique. Le Projet d’Histoire générale du Sénégal a été initié, à la fin de l’année 2013, à la suite d’une proposition du Professeur Iba Der Thiam, sous la désignation de « Projet de réécriture de l’Histoire générale du Sénégal, des origines à nos jours ».

      Un projet des scientifiques

Le projet est « conduit par la communauté scientifique » et « réunit des universitaires et des traditionalistes, dans une démarche inclusive et une approche participative voire consensuelle vers toutes les couches sociales, toutes les communautés culturelles, toutes les dynamiques intellectuelles, les diverses sensibilités et identités, avec toute la rigueur scientifique requise », selon le site de HGS.

      Une histoire qui couvre toutes les périodes

« L’Histoire générale du Sénégal couvre toutes les périodes de son histoire des origines à nos jours. Elle constituera un corpus de solides références culturelles, de savoirs et de pratiques et dotera la communauté nationale d’un outil pour mieux comprendre le passé, agir sur le présent et prendre son destin en mains afin de mieux préparer l’avenir. Elle pourra aider la communauté internationale à mieux connaître et respecter le Sénégal », souligne-t-il encore.

       Vingt-six (26) volumes sont attendus

Le projet devrait déboucher sur la publication de vingt-six volumes de 500 à 800 pages. Les initiateurs du Projet HGS disent avoir « l’ambition d’écrire une Histoire exhaustive du Sénégal ». « Il s’agit d’écrire une Histoire globale, plurielle, impartiale, ouverte à tous les spécialistes et experts disponibles, à la science reconnue, sans exclusive aucune », soulignent-ils.

 « Doter le Sénégal d’une mémoire collective… »

« L’objectif majeur est de doter le peuple sénégalais d’une mémoire collective, consensuelle lui permettant de mieux se connaitre, de mieux s’enraciner, de mieux se comprendre, de cultiver l’unité, la solidarité, le respect mutuel, la tolérance, la justice pour tous, la paix, la concorde, la démocratie et la coexistence pacifique et la compréhension mutuelle de tous les fils et filles de la nation, dans le respect de la loi, de l’ordre, du bien public, de la discipline et de l’autorité légalement constituée ».

5 Premiers Volumes Générale
whatsapp 111
Annonces

(6) commentaires

Diaga Sene

Bon objective ,mais malheureusement tardive .si au début on avait suivi l’idéologie du professeur cheikh anta diop ,a présent, nous ne parlerions plus de notre histoire mais d’autres choses beaucoup plus importantes. Mais les contemporains de ce dernier avec la complicité des blancs mal placés pour nous faire savoir comment administrer on écartait le sage de l’Afrique à ses ambitions

Birame Ndoye

ÇA C’EST UNE EXCELLENTE NOUVELLE POUR LES SÉNÉGALAIS.
J’ESPÈRE QUE LES PRIX SERONT ABORDABLES AFIN QUE CES OUVRAGES SOIENT ACCESSIBLES
POUR BEAUCOUP DE NOS COMPATRIOTES.
ON ATTEND AVEC IMPATIENCE LES DATES DE PARUTION EN LIBRAIRIE.

Badiane

Ont doit l enseigner dans l école

Passant

Ce qui est extraordinaire reste que chaque fois qu’on parle des travers du président macky sall, des répondeurs corrompus automatiques parlent de haine, de jalousie, de mauvaises graines dans le cœur.,…
Ces corrompus oublient que ce sont, pour certains, des gens qui avaient élu le président par amour qui sont à présent déçu de la situation chaotique dans laquelle se trouve ce pays.
Ces hypocrites feignant d’oublier que touts nos problèmes actuels sont tous dus aux promesses non tenues de notre président.
Le chaos du pétrole et du gaz, par exemple, n’aurait jamais eu lieu si le président avait appliqué ses promesses de gouvernance sobre et vertueuse, la patrie avant le parti, la non implication de sa famille dans les affaires publiques, comme wade avec son karim, une justice totalement indépendante, dans un Etat de droit, une lutte acharnée contre la corruption, contre l’injustice et contre toute impunité,des corps de contrôle autonomes et indépendants,….
La fameuse phrase du président: je ne protégeai personne, je dis bien personne sonne encore dans les oreilles de ce peuple.
CEUX QUI TENTENT DE PROTÉGER LE PRÉSIDENT, CEUX QUI FONT LA DIVERSION ET LES FAUX SUJETS FONT PREUVE D’HYPOCRISIE MACHIAVÉLIQUE.
La triste vérité est et reste notre président qui a oublié ses promesses et slogans de campagne, ceux qui avaient fait son élection, est responsable de toute cette situation.
PAROLE DE QUELQU’UN QUI A ÉLU LE PRÉSIDENT ET QUI AVAIT DEMANDE A BEAUCOUP DE MONDE DE LUI FAIRE CONFIANCE.
J’ai une conviction que j’ai vérifiée, beaucoup de deux qui interviennent le font non par conviction, pour défendre leurs propres intérêts: je l’ai fait aussi, pour protéger mon candidat.
L’ACCUMULATION des erreurs et des renoncements, d’injustice insupportables, de corruption extrême, exponentielle et décomplexée, le ribbat s’est hyper généralisé dans ce pays, touchant toutes les couches sociales, d’impunités manifestes, m’a fait changé de bord, j’avais élu un président pour tenir ses promesses pour le devenir de mon pays, non pour me narguer, pour narguer le peuple,…

Thoss

Seul history que je connais sur senegal vrai nom et senegali

René Diagne

bonne initiative.même si c est tard
bonne continuation à l equipe

Publier un commentaire