Henriette brûle les parties intimes de sa nièce par jalousie

Pour accomplir son forfait, la dame s’est emparée d’une cuillère chauffée au feu avant de la placer entre les jambes de la gamine. Très mal en point, la petite n’a pas bénéficié de soins médicaux. Même si la victime A. Kandé n’a pas comparu à la barre, elle a relaté dans le procès-verbal les maltraitances dont elle faisait l’objet dans le domicile de sa tante. A l’en croire, elle s’acquittait de tout le travail domestique et était battue par sa tante de manière fréquente. La prévenue, un nouveau-né dans les bras, a reconnu les faits avant de justifier son comportement par l’intention d’apeurer sa nièce. Intimidation ou maltraitance ? Elle sera édifiée sur son sort le 12 mai prochain.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire