PUBLICITÉ
aspt"
Guédiawaye : Le BRT attaqué par un commando de 10 personnes
PUBLICITÉ

Guédiawaye : Le BRT attaqué par un commando de 10 personnes

Un commando d’une dizaine de personnes lourdement armées et encagoulées a attaqué la base du projet Bus Rapid Transit (Brt) à Wakhinane Nimzatt à Guédiawaye. L’information a été donnée par « Les Echos », dans sa parution du jour, qui souligne que les gangsters étaient à bord d’un pick-up double cabine,

Ils ont fait irruption dans les locaux du Brt, exhibé leurs armes (des couteaux et fusils de chasse) avant de tenir en respect les employés, dont deux Chinois qui se trouvaient sur le site du projet.

Ils malmènent les deux vigiles, les neutralisent, les ligotent solidement, l’un d’eux faisant office de sentinelle devant le portail du projet.

Ils s’engouffrent dans les couloirs des bureaux du projet et ciblent ceux du comptable et du trésorier, à la recherche de l’argent déposé la veille.

Mais n’ayant pas mis la main sur le coffre-fort, les malfaiteurs retournent vers les employés et les dépouillent un à un, de leurs biens matériels sous la menace de leurs armes. Ils s’emparent de leurs téléphones portables, de l’argent et tout autre objet de valeur.

Alertés vers 3h du matin, le chef de service du poste de police de Wakhinana Nimzatt active ses éléments qui débarquent sur les lieux. Les braqueurs flairent l’arrivée des flics et sautent dans leurs véhicules. Ils ciblent un pick-up de service du Brt et l’emportent avec eux.

Dans leur fuite, ils procèdent à des tirs de sommation à tout-va, pour tenir en respect les employés et surtout pur éviter d’être suivis. Les flics qui sont arrivés tardivement vont retrouver, dans leurs fouilles, le téléphone portable d’un des malfaiteurs.

Des zones d’ombres subsistent dans l’attaque de la base du projet Brt. En effet, après le dépôt de la somme d’argent dans les caisses du projet, les malfaiteurs ont débarqué le lendemain (hier à 3h du matin) pour attaquer la base. Et curieusement, ils n’ont ciblé que les bureaux du comptable et du trésorier, où l’argent a transité. La police soupçonne un deal avec la complicité de quelques employés du Brt. Une enquête a été ouverte.

#Brt #Guédiawaye

PUBLICITÉ

21 commentaire

  1. Moussa

    Nous ne méritons pas la modernité restons comme dans les années 1961 zéro 0 infrastructure Dakar comme village, c’est cela que l’on mérite, tous les rebelles de sonko sont à Dakar c’est à nos vaillants jambars hommes de tenus qui doivent les neutraliser tous tant qu’ils sont.

    1. Fall

      cette histoire de braquage ne doit pas nous plonger dans les années 60 et il est présent partout même chez le premier puissant du monde la police va les traquer et continuons de travailler pour notre Sénégal

    2. Back

      Quel est le lien entre le braquage et ce que vous venez dire là ? Le braquage n’a rien à avoir avec les années soixante et les infrastructures actuelles en cours de réalisation.

    3. Kane

      Il faudrait voir s’il n’y a pas de contacts communs entre le. propriétaire du portable laisse par le voleur et celui d’un employé complice

    4. Jojo

      NON C’EST BEN LANDEN QUI EST DE RETOUR 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

    5. Demba

      Moussa aveuglé par la haine, tu mourras cardiaque 😜

  2. Rewmi

    Peine de mort waye SVP ,SVP pour ses malfaiteurs.

  3. ibou

    hahaha macky va inaugurer BRT sans la presence de son frere mais aidara ahmet

    1. fakha

      qui te dit que Amet NDione (pas aidara) ou toi meme vivra jusqu’a linauguration du TER? Sokhor Bakhoul beuss lene sene khol yi te beugue sene rew mo guene

  4. Le saint

    Ce sont les hommes de sonko le mfdc ,il faut les traquer sans relâche car ils veulent détruire le pays

    1. ndiayendiaye

      A Le saint

      VA TE FAIRE FOUTRE LE TRIBALISTE , VOS JOURS SONT COMPTES , VOUS DEGAGEREZ DU POUVOIR INCHALLAH …

      1. Diri

        Toute personne qui ne partage pas tes opinions est un tribaliste.je pense que c’est toi et tes semblables qui le société.

  5. Pap

    C’est un coup monté,un employé du brt fait parti de l’opération ,les malfrats ont eu un renseignement de l’intérieur

  6. ndiol

    …………..Aucune crédibilité à ces comploteurs de la république!

  7. Karim

    C’est des balivernes de mensonges ça. Des hommes lourdement armes, en donnant meme le nombre donc ils se connaissent bien entre eux. On nous avait averti ya pas longtemps des bardouzes montés par l’etat meme pour justifier leur plans en preparation. Que y’a des terroristes et des forces ocultes au Senegal.. Ay feeen kessseh.

    1. commi'IB

      Des hommes lourdement armes et on nous parle de fusils de chasse et de coupe coupe….
      Soit , nous subissons peut être les conséquences des mensonges de ceux qui nous gouvernent. Après le ratissage de nos forces de sécurité dans le sud du pays.on à voulu nous faire comprendre que à cause de cela des rebelles sont localisés à Dakar.Un seul avait été pris et les dix autres se sont volatilisé.Non seulement ce mensonge affaibli nos forces mais donne des idées aux rebelles lesquels jusqu’à présent n ont jamais transposé leurs actes de guérilla en dehors de ziguinchor,malgré que notre armée y a toujours fait des ratissages
      De cette nouveau changement d approche dans le conflit état du Sénégal MFDC. s y ajoute le traité de la c de ao sur la libre circulation ion des personnes et des biens qui fait de notre pays surtout à Dakar une zone à haut risque invivable ,pleine de tensions meurtrières.
      A nos soi disant hommes d’état,la sécurité de ce pays doit être revue et corrigée.
      Nos forces doivent être renouvelées par rapport aux nouvelles configurations de nos villes et les dotant de structures opérationnelles adaptées. Malheureusement nos Fsd sont transformées, avec des outils pour casser des opposants.

  8. wade

    mensonges rien que des mesonges d etats des coups montees pour salir kel kun on est pas des dofs des terroristes des forces occultes aujoudhui des braqueurs tout des combines de Macky mais rien tes jours sont comtes daakhar sen ndeeeeyy

  9. Alioune ndiaye

    c le senegal aim tro la facilite’ legueye rek mo waur

  10. Senegalais

    FAIRE REVENIR LA PEINE DE MORT

  11. Cherif Laye

    Badola rek mais franchement Macky Sall mogui ligueye. Franchement. Et puis pourquoi braquer une société d’utilité publique qui plus est en gestation. Parégoul nioul yakkheu
    À part cela l’opposition dont j’étais un fervent supporter me fout la haine de plus en plus ak sen woté fitna à tout va. Sokhor bahoul. Togne bahoul. Sonko gayi weddinagnko et puis il risque d’opposer violemment les Sénégalais frères et sœurs. Nimou niawé la khôl bi boné
    Limou done beugoumako wah mais je n’ai plus confiance en lui et aux autres sous-fifre genre khalifa et consorts. Ma confiance ci politique Sénégal va maintenant à Thierno Alassane Sall. Kenn corromprouma. Magui Occident Di Bégue Yalla ak Doki Sant toujours. Barke Segn Touba

  12. Chérif

    Di bégué Yalla ak Diko sant sassouné