Grève des Travailleurs des Collectivités Territoriales : La demande du ministre Moussa Bala Fofana aux agents

Grève des Travailleurs des Collectivités Territoriales : La demande du ministre Moussa Bala Fofana aux agents

L’intersyndicale des travailleurs des collectivités territoriales poursuit toujours son mouvement de grève. Selon Moussa Bala Fofana, cette situation crée beaucoup de désagréments. Sur ce, Le ministre de l’Urbanisme, des collectivités territoriales et de l’aménagement des territoires invite les agents à assurer au moins un service minimum.

Le ministre de l’Urbanisme, des collectivités territoriales et de l’aménagement des territoires regrette «la persistance du mouvement d’humeur au niveau des collectivités territoriales». Une situation qui, pour Moussa Bala Fofana, «crée beaucoup de désagréments à nos compatriotes qui éprouvent de réelles difficultés à disposer d’actes d’état civil, du fait des mots d’ordre de grève consécutifs».

Dans un communiqué, le ministre invite donc les exécutifs territoriaux à faire assurer un service minimum. Même s’il dit reconnaitre la «légitimité» des revendications de l’Intersyndicale.

4 COMMENTAIRES
  • ngouda mboup

    c’est tout ce qu »il trouve comme proposition à cette grave crise. vraiment kham kham dou pékhé

  • Lamine Diop

    Il faut les licencier.

    Cela fait 2 ans que personne ne peut avoir un extrait de naissance ou un certificat de mariage.
    C’est irresponsable de leur part de ne pas assurer un service minimum.

    C’est aussi criminel de la part de Macky Sall d’avoir fermé les yeux pendant toute cette période.

  • Kathiorbi

    Il faut virer ces APR/BBYARISTES des agents nuisibles a la société. Il faut mettre l’armée en place en attendant de recruter des patriotes qui feront le travail. Tous sont des agents de la clientèle politique placés par Macky l’ennemi du peuple sénégalais

  • Kathiorbi

    Le Président Abdou Diouf avait licencié des policiers presque 500 ou plus et qui sont là à regretter. Il trop facile de licencier des agents bénévoles et de mettre en place les patriotes qui ont combattue le système. Tous ces gens sont les fruits du système, ils ne méritent pas de rester aux postes des États civiles de nos communes. Ils sont tous de la clientèle politique de BBY.

Publiez un commentaire