PUBLICITÉ

 Gamou Ndiassane célèbré aujourd’hui. La Cedeao tourne la page  Jammeh. Points sur l’actu de ce dimanche sur Senego

Gamou Ndiassane célébré aujourd’hui.

 Une semaine après Tivaouane de Mame MaodoNdiassane, le fief des Kountyou, célèbre, aujourd’hui dimanche 18 décembre, le huitième jour de la naissance du Prophète Mohamed (Psl). Une commémoration qui se fera autour du Khalife général de Ndiassane, Serigne Mame Bouh Mamadou Kounta.

Cette communauté Khadre s’est installée au Sénégal en 1800. Avec comme guide Cheikh Bouna Kounta qui s’est installé d’abord dans la localité de Nguiguiss, puis à Ndankh, dans le Cayor. Son petit-fils,  Cheikh Bouh Mouhamed Kounta, s’est  installé lui, en 1883 à Ndiassane, dans le département de Tivaouane. 

 

A l’occasion de ce Gamou, le président de la République a rendu vendredi dernier une visite de courtoisie au Khalife général de Ndiassane, Serigne Mame Bouh Mamadou Kounta. Une opportunité pour Macky Sall de réitérer son engagement à moderniser les cités religieuses du pays.

Dans cet ordre d’idées, le chef de l’Etat a  aussi annoncé 

 

l’achèvement des travaux de construction de la résidence en février. Une  infrastructure construite en lieu et place du chantier entamé par l’ancien président, Me Abdoulaye Wade et qui a été rasé.

La Cedeao isole et tourne la page Yaya Jammeh

. Des mesures fortes ont été prises samedi à Abuja, au Nigeria contre le président de la Gambie, Yaya Jammeh. C’était à l’occasion de la 50e session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Afrique de l’Ouest.

« Yaya Jammeh doit quitter le pouvoir », ont-ils martelé en chœur.  Et tous les chefs d’Etat, membres de la Cedeao, sont invités, le 19 janvier prochain, à assister à la cérémonie d’investiture de Adama Barrow. Dont la sécurité, soulignent les camarades du président Macky Sall, sera assurée désormais par les forces de l’institution sous-régionale.

D’autres organismes, comme le Conseil de sécurité des Nations unies, le  Haut commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, ont fait entendre raison à l’homme fort de Banjul. 

Ils lui demandent respectivement sans autre forme de procès de coopérer pour assurer une transition pacifique et ordonnée du pouvoir. Yaya va t-il s’accrocher au pouvoir?

Cedeao Gamou Ndiassane
Annonces

(2) commentaires

Dialice

gnou ngui ziar

Moustapha Kounta

salam mai cheikh bou kounta le fondateur de village de ndiassane domou cheikh bounama kounta la pas son petit fils wassalam

Publier un commentaire