Foncier : Nouvelle mise en garde de Macky aux élus locaux contre le risque de conflit dans le pays
PUBLICITÉ

Foncier : Nouvelle mise en garde de Macky aux élus locaux contre le risque de conflit dans le pays

Le président de la République a mis encore en garde contre le risque de conflit lié au foncier dans le pays.  Présidant la première édition de la journée nationale de la décentralisation ce jeudi 22 octobre, Macky Sall a invité les collectivités territoriales à une gestion plus responsable des terres nationales.

Eviter le chaos lié au foncier. C’est ce à quoi le chef de l’Etat appelle les élus locaux. « Je peux vous dire qu’en tant que président de la république, les plus gros risques de conflit dans ce pays restent la question foncière. Au quotidien, je ne reste pas sans recevoir plus de 20 ou 50 dossiers brulants à travers le territoire national. On vous l’a confié. Cela ne veut pas dire, que vous devez, parce que vous êtes maire ou vous avez votre conseil municipal, prendre le territoire de votre commune, le distribuer au premier venu de façon à plonger le pays dans une situation où toute la terre va devenir privé. Ce n’est pas possible« , a déclaré sur Rfm, le locataire du Palais de Roume indiquant qu’il ne laissera pas faire parce que la situation a atteint des limites « que nous ne pouvons plus dépasser« .

Aux élus locaux

Le président a également  demandé aux élus locaux d’éviter de transférer toute la terre aux étrangers. Et de signaler que c’est la tendance nouvelle de grands groupes agro-industriels qui viennent et tiennent 200 hectares, 500 hectares. « Ce n’est pas possible« , a-t-il fermement indiqué.

Terres du domaine national 

Il souhaite que les terres du domaine national soient laissées entre les mains des collectivités territoriales. Mais avec une gestion responsable. « Lorsque la délibération dépasse 50 hectares, il faut remonter au niveau du gouverneur« , a-t-il notamment dit aux élus locaux. Nous sans préciser que sur Train Express Régional (TER), entre Dakar et Diamniadio, l’Etat a payé plus 88 milliards de dédommagement. « Nous ne refusons pas de payer. Mais lorsque le payement de ces dédommagements devient aussi cher que le projet, ça veut dire que nous allons renoncer au développement« , a-t-il regretté.

 

227
PUBLICITÉ

10 commentaire

  1. Diaw Farama Diaw khoi

    merci Mr le président

  2. Deeg Deug

    Diggler thiangay ta doo sangou. Qui a donné à son ami Babacar ngom sedima 800 ha a Ndengler, en titre foncier en plus. Come on Presi !!!

  3. charles

    QUI A BRADÉ LE LITTORAL ???

  4. sunu+réw

    c’est lui le 1e á prendre sa part du gâteau et sa famille bande de mafia suceur de sang

  5. Sadio

    Bien dit Macky ! il faut éviter de mettre le pays a feu et à sang

  6. Ndaye P

    Il est ferme et a raison

    1. Zoungouza

      Bien sûr après les dégâts .qu est ce qu il a dit du littoral ? Personne ne nous trompera inchala et bientôt 2024 on verra…….

  7. elhadji Lo

    Maky Macron Sall, vaffancoulo, tu es le premier à brader nos terres

  8. Malick Diallo

    vous les senegalais domage vous eres tius paraille ont parle trop ont agi pas ce pays ce que je notte ces du je menfoutisme chacun fait ce quils veulent le bonne foi nest pas senegalais dans ce pays ya trop de menteur les gens gagnent malhonnetement leur bien vous dites que vous etes musilmen vous vous trompè cest lafrique en generale qui nest pas bon nos dirigeants sont pas honnetes sont des profitards chacun plus malin que lautre un pays de leuck le lievre .lafrque nas de disciplins cest la vraie debandade . notre accession a lindependance e nous sert a rien jai honte detre afrcain est pourtant le general daugaul lavait dit aux porteurs de plancardes il a eu raison sur nous a lepoque yavait que 7regions mes ça marchè a merveille francement lafricain est nule vaux mieux de remettre lindependance aux colons. ont vie pas le temps des colons etè mieux que notre epoque .lafricain est vraie affamè cest seule en afrique que tu vois un seule indivudu qui prend en otage tout un peuple .ces choses est ces pratiques malsainnes est a revoire je madresse a vous les africains vous nous faites honte . pour etre emergent il nous revoire nos constitution est nos mode de faire .en afrique le droit du citoiyens est bafouè les uns vie est les autres ne vie pas .dici 10 ans ont vas se manger comme des poissons dans leau je vous jure .

  9. le peuple

    Qui signe les décrets il est devenu fout où il nous prend pour des moutons