PUBLICITÉ

Fallou Sène : Les étudiants de l’UGB n’en finissent pas de réclamer justice…

Comme chaque année, la journée du 15 mai est dédiée par les étudiants de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) à la commémoration de Fallou Sène. Leur camarade tué par balle en 2018, lors d’affrontements avec les étudiants aux forces de l’ordre. Occasion aussi saisie par ces étudiants pour réclamer justice pour leur défunt camarade Mouhamadou Fallou Sène.

Vendredi 15 mai 2020, les étudiants de l’UGB se sont retrouvés devant le mémorial érigé à l’endroit où Fallou Sène est tombé au sein du campus social. Une manière pour eux de commémorer cette journée du 15 mai, jour anniversaire de sa mort, en présence des autorités universitaires, notamment le Recteur de l’UGB de Saint-Louis. Une cérémonie qui s’est déroulée, cette année dans un contexte particulier marqué par la pandémie de Covid-19.

Prières…

Pour le Professeur Ousmane Thiaré, Recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, « Ce qui est important pour nous, c’est d’être présents tous les ans, à chaque fois que ce jour est commémoré. Et nous en profitons pour prier pour le repos de son âme, afin que le Bon Dieu l’accueille dans son paradis. Évidemment, le contexte aussi fait qu’il n’y a pas beaucoup d’étudiants présents autour de nous à cause de la situation actuelle qui sévit dans le pays. Il faut en profiter également pour prier Allah pour qu’il débarrasse toute l’humanité de cette pandémie et nous espérons revenir à nos activités le plus rapidement possible ».

Justice pour Fallou…

Nous sommes venus nous recueillir devant ce mémorial pour montrer qu’une injustice a été faite et que jusqu’à présent, les étudiants réclament sans cesse justice. La Commission Sociale des étudiants de l’UGB de Saint-Louis ne manquera pas de réitérer son engagement dans ce combat contre l’injustice…“, souligne Babacar Diongue, Secrétaire général de la Commission Sociale des étudiants de Saint-Louis.

Le dossier de Fallou…

Pour mémoire, l’instruction du dossier de feu Fallou Sène ne saurait occulter le témoignage de ses camarades témoins des faits. En effet, une liste de neuf (9) étudiants, tous témoins oculaires du meurtre, avait été déposée sur la table du doyen des juges d’instruction. A en croire “les Echos”, le procureur de la République qui a été saisi par le juge pour observation, a déjà donné son accord et ne trouve aucun inconvénient à ce que les étudiants soient entendus. Ce qui fait que les neuf (9) témoins seront bientôt convoqués pour audition par le magistrat instructeur.

whatsapp 221
Annonces

Un commentaire

  • Malick Diallo

    cher aller ci dormire domage cher etudiants vous etes male tomber depuis 1960 nous vivons dans ce sale systeme un systeme qui put detruire des milliers est milliers de pere de familles ce pays est vendu ya longtemps le general daugaul a voulu nous eviter cest probleme mes domage il nos rien compris ou edt le ka de oumar diop blondin le ka de maitre seye le ka du comissaire chechk sadibou ndiaye du comisssaire ba rien nest fait avec ce sale systemes qui detruent notre pays francement nous sommes male chanceux es africains sont maudie depuis 1960 jai pas vue un dirigeant excemplaire cher ne vous cassès la tete aller ci chercher de qoi manger avant quil soit tard ce foutue